Scolarisation en Afghanistan : le défi de la parité

Publié le 19 février 2007 | Modifié le 31 août 2015

Seulement 18% des jeunes Afghanes savent lire contre 50% des garçons. Combler cette inégalité et lutter contre l’abandon scolaire font partie de la stratégie de scolarisation menée par l’Unicef et ses partenaires.

L’Afghanistan a l’une des plus grandes proportions au monde d’enfants en âge d’aller à l’école primaire (de 7 à 12 ans) : environ 1 enfant sur 5.

Malgré les succès en matière de scolarisation des enfants, la situation concernant la parité demeure préoccupante. Le taux d’alphabétisation pour les jeunes femmes (âgées de 15 à 24 ans) est seulement de 18%, alors qu’il est de 50% pour les garçons. Le taux d’achèvement du cycle primaire pour les garçons est de 32% contre 13% pour les filles.

L’Unicef soutient le ministère de l’éducation en Afghanistan dans les domaines suivants :

  • l’éducation des filles, et notamment dans les zones rurales (écoles communautaires),
  • la formation des enseignants,
  • le développement des programmes scolaires,
  • l’alphabétisation des femmes.

En 2006, 4,89 millions d’enfants étaient scolarisés dont 4,25 millions dans le cycle primaire. Environ 402 427 filles ont été scolarisées en 2006 dont 47 808 dans des écoles communautaires soutenues par l’Unicef et 354 619 dans des écoles primaires du gouvernement.

Cet effort doit se poursuivre. Pour 2007, l’Unicef a pour objectif de scolariser 400 000 filles supplémentaires et d’améliorer la qualité de l’éducation par la construction de 200 écoles et la révision des programmes.

Pour le moment dans le pays, encore 1,2 million de filles restent à la maison au lieu d’aller à l’école. L’Unicef travaille avec les communautés pour mettre en place des solutions qui permettent d’offrir une éducation aux filles tout en restant près de chez elles. L’Unicef soutient également des campagnes nationales de sensibilisation qui expliquent les bienfaits de l’éducation pour tous.

Autonomisation des femmes

En 2006, 1 782 centres d’apprentissage pour adultes ont été créés dans 17 provinces. Environ 48 000 femmes illettrées venant de villages isolés ont été accueillies dans ces centres d’alphabétisation.

L’Unicef a soutenu ces cours d’alphabétisation en fournissant des cahiers, du matériel éducatif pour les enseignants et en faisant de la formation (en 2006, 1 782 enseignants ont ainsi été formés à l’éducation informelle).

L’Unicef et ses partenaires travaillent au développement de deux programmes liés à l’éducation : l’initiative de santé à l’école et l’initiative afghane d’alphabétisation fonctionnelle. 78 778 femmes illettrées participent à ces programmes.

Dans la plupart de ces activités, l’Unicef travaille en partenariat avec les autres agences onusiennes (en particulier le PAM), le secteur privé et plusieurs ONG.

Afghanistan

  • 24 millions d’habitants (50% ont moins de 18 ans).
  • Illettrisme : 71% (le taux pour les femmes atteint 86%).
  • Plus de 30% des enfants en âge d’aller à l’école primaire travaillent pour soutenir leur famille.
  • 1,2 million de filles en âge d’aller à l’école primaire ne sont pas scolarisées (dans 2 provinces, la non-scolarisation des filles atteint 99%). Le mariage précoce concerne beaucoup de jeunes filles (ce qui freine l’accès à l’éducation et augmente les risques pour la santé).
  • Taux de mortalité des moins de 5 ans : 210 pour 1000 (600 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour).

Soutenir nos actions