UNICEF demande un accès humanitaire immédiat pour éviter le pire aux enfants de Gaza

Publié le 19 mai 2021

Déclaration de la directrice générale d'UNICEF, Henrietta Fore

New York/Paris, le 18 mai 2021 - Le million d'enfants de Gaza subit les conséquences croissantes d'un conflit violent et n'a aucun endroit sûr sans lequel se réfugier. Des vies ont été perdues et des familles brisées.
 
« À Gaza, au moins 60 enfants ont été tués et 444 autres ont été blessés en moins de 10 jours. Près de 30 000 enfants ont été déplacés. On estime que 250 000 enfants ont besoin de services de santé mentale et de protection. Au moins quatre établissements de santé et 40 écoles ont été endommagés. Quelque 48 écoles - dont la plupart sont gérées par l'UNRWA - sont utilisées comme abris d'urgence pour les familles qui cherchent à fuir la violence.

Appel à un cessez-le-feu immédiat

Les systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement, déjà affaiblis, ont encore été endommagés par cette dernière escalade. Les infrastructures essentielles - notamment les puits et réservoirs d'eau souterraine, les usines de dessalement et d'épuration, les réseaux de distribution d'eau et les stations de pompage - ont subi des dommages importants. Nous estimons que 325 000 personnes ont besoin de services d'urgence en matière d'eau et d'assainissement, sans lesquels elles risquent davantage de contracter des maladies infectieuses potentiellement mortelles.

La production d'électricité à Gaza a chuté d'environ 60 %, ce qui rend les hôpitaux de plus en plus dépendants des générateurs pour la fourniture des services de santé essentiels. Ces générateurs ont besoin d'importantes quantités de carburant pour fonctionner. Toute réduction de la capacité des soins de santé pourrait également compromettre le traitement des personnes atteintes de la COVID-19.

Des enfants souffrent depuis trop longtemps

UNICEF demande la cessation immédiate des hostilités pour des raisons humanitaires afin de permettre l'entrée du personnel et des fournitures essentielles, y compris le carburant, le matériel médical, les kits de premiers secours et les vaccins COVID-19. Nous demandons également la mise en place de couloirs humanitaires afin que nous puissions livrer ces fournitures en toute sécurité, que les familles puissent se réunir et accéder aux services essentiels, et que les malades ou les blessés puissent être évacués.

Chaque jour où le conflit se poursuit, les enfants de l'État de Palestine et d'Israël souffrent. Ces enfants ont besoin d'un cessez-le-feu maintenant, ainsi que d'une solution politique à long terme au conflit plus large. Ils méritent bien mieux que cet horrible cycle de violence et de peur qui dure depuis bien trop longtemps. »