Urgence : cyclone Idai au Mozambique

Publié le 16 mars 2019

Durant la nuit de vendredi, l'intense cyclone tropical Idai a touché terre dans la région de Sofala au Mozambique, à proximité de la ville de Beira, causant de graves dégâts, avec ses vents violents et d'importantes inondations.

Beira, Mozambique 15 mars 2019 - La région touchée avait déjà connu des précipitations très intenses et des inondations dévastatrices depuis la semaine dernière. Le sol est saturé et incapable d'absorber plus d'eau.

«Le cyclone Idai a frappé une population déjà désespérée et extrêmement vulnérable. L’impact de la tempête multiplie leurs souffrances », a déclaré Marcoluigi Corsi, représentant de l’UNICEF au Mozambique. On estime que 600 000 personnes sont touchées, dont 260 000 sont des enfants. Des milliers de personnes sont déplacées car leurs maisons sont détruites.

M. Corsi a déclaré que "la situation est grave et que l'UNICEF et ses partenaires sont prêts à aider le gouvernement pour apporter une aide urgente et vitale à la population touchée, notamment en ce qui concerne l'eau potable, l'assainissement et l'hygiène, ainsi que les soins médicaux".

L’UNICEF collabore actuellement avec l’agence nationale chargée des catastrophes et d’autres agences des Nations Unies pour évaluer l'étendue de la catastrophe. Les principaux problèmes de l’aide humanitaire sont désormais le rétablissement des lignes de communication dans la zone inondée de la région de Sofala, ainsi que l’accès des équipes humanitaires aux zones sinistrées. « Malgré tous les défis, nous sommes bien préparés, car nous disposons de stocks pré-positionnés, tels que des bâches, des kits d’hygiène et des tablettes de purification de l’eau, disponibles dans le pays. Ceux-ci peuvent être livrés rapidement et aider pendant les premiers jours », explique Marcoluigi Corsi.

L'UNICEF estime qu'il lui faudra alors environ 10 millions de dollars pour répondre aux besoins les plus urgents des enfants.

Soutenir nos actions