Attaques à proximité d'une école au Yémen

Publié le 11 janvier 2017 | Modifié le 11 janvier 2017

Déclaration de la représentante de l'UNICEF au Yémen, Meritxell Relano, à propos d'attaques à proximité d'une école
 

Sanaa, 11 janvier 2016 - "Il a été confirmé qu'un enfant a été tué et 4 autres blessés dans deux bombardements à proximité de l'école al-Falah dans le quartier de Nihm à l'extérieur de Sanaa.

Les attaques sur les zones civiles continuent de tuer et de blesser un grand nombre d'enfants au Yémen. Les enfants assistent à des scènes de mort, de guerre et de destruction, alors qu'ils devraient aller à l'école.

Depuis l'escalade du conflit en mars 2015, les Nations Unies ont pu vérifier que près de 1 400 enfants ont été tués et plus de 2 140 ont été blessés. Les chiffres actuels sont probablement beaucoup plus élevés. Près de 2 000 écoles au Yémen ne peuvent plus être utilisées car elles ont été détruites, endommagées, servent d'abris pour les familles déplacées ou sont utilisées à des fins militaires.

"Les écoles doivent rester des zones de paix en tout temps, un sanctuaire où les enfants peuvent apprendre, grandir, jouer et être en sécurité. Les enfants ne devraient jamais risquer leur vie parce qu'ils vont à l'école.

L'UNICEF renouvelle son appel à toutes les parties au conflit du Yémen et à ceux qui peuvent les influencer, à protéger les enfants et à cesser les attaques sur les infrastructures civiles comme les écoles et les bâtiments scolaires, conformément à leurs obligations  en vertu du droit humanitaire international."