Ouragan Matthew : l'UNICEF achemine du matériel d'urgence par avion cargo en Haïti

Publié le 07 octobre 2016 | Modifié le 08 octobre 2016

Un avion cargo spécialement affreté et transportant des tonnes de matériel et fournitures humanitaires se posera à Port-Au-Prince d'ici quelques heures. 

Panama City, 7 octobre 2016 - La cargaison provient du bureau régional de l'UNICEF Amérique latine et Caraïbes et contient un approvisionnement vital pour les enfants et les familles les plus affectés par l'ouragan Matthew.

L'avion transporte des produits sanitaires et d'hygiène, des produits pour tester l'eau et des comprimés de purification, des kits éducatifs et pour la petite enfance, du matériel de santé et nutrition pour les enfants et les femmes dans les zones les plus durement touchées par l'ouragan Matthew.

"Plus de 350 000 personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. Les maisons ont été détruites, les villes sont inondées et la population a besoin d'eau et de sanitation, de services de santé, d'abris et de protection," a déclaré Douglas Reimer, le Conseiller régional UNICEF pour les Urgences (Amérique latine et Caraïbes).

"L'UNICEF et ses partenaires travaillent sans relâche pour identifier les enfants les plus affectés et leur fournir une assistance d'urgence."

Besoins financiers

L'UNICEF a besoin immédiatement de 6 millions de dollars pour fournir une assistance humanitaire vitale aux enfants les plus affectés en Haïti et dans les autres pays touchés, et aura besoin de fonds additionnels dès que l'ampleur de la catastrophe sera connue.

Les besoins les plus urgents sont :

  • l'approvisionnement en eau potable et en équipements sanitaires afin d'éviter les risques de maladies hydriques comme le choléra ;
  • la garantie d'une assistance médicale et de traitement pour les enfants souffrant de malnutrition ;
  • la mise en place d'espaces temporaires d'apprentissage pour que les enfants retournent aussi vite que possible à l'école ;
  • la protection des enfants contre toutes les formes de violence.

 

A suivre sur Twitter

Soutenir nos actions