Raqqa : Plus de 40 000 enfants dans la ligne de mire

Publié le 09 juin 2017 | Modifié le 09 juin 2017

Déclaration de Geert Cappelaere, le Directeur régional UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

Damas / Aman, 9 juin 2017 - "La violence extrême dans la ville de Raqqa menace la vie des enfants. Au moins 25 enfants ont été tués et des dizaines d'autres blessés à Raqqa selon des informations reçues par l'UNICEF.

Environ 40 000 enfants restent piègés dans des conditions extrêmement dangereuses dans la ville de Raqqa en Syrie. Beaucoup sont pris dans des tirs croisés. Les hôpitaux et les écoles sont apparement cibles d'attaques. Ceux qui tentent de fuir prennent le risque d'être tués ou blessés.

Les enfants sont privés des besoins les plus basiques ; très peu d'aide humanitaire a pu parvenir dans la ville de Raqqa depuis 2013 en raison des violences et des restrictions d'accès.

Les combats ont entrainé des déplacements massifs, et quelque 80 000 enfants de Raqqa sont maintenant déplacés à l'intérieur du pays et vivent dans des camps et des abris temporaires.

L'UNICEF appelle toutes les parties au conflit à protéger les enfants à l'intérieur de la ville de Raqqa, à fournir un accès sécurisé à tous ceux qui souhaitent quitter la ville et à garantir un environnement protecteur aux civils qui ont fui la ville.

Notes aux médias : 

L'UNICEF apporte une réponse aux besoins immédiats des enfants et des familles qui ont fui la violence et trouvé refuge dans les camps et les campements improvisés :

975 000 litres d'eau sont livrés chaque jour pour environ 120 000 personnes déplacées dans les camps des gouvernorats de Raqqa et Hassakeh.

58 100 enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés contre la polio et d'autres maladies.

11 260 cartables ont été distribués aux enfants dans les camps et les communautés d'accueil au nord de Raqqa et des espaces éducatifs pour plus de 3000 enfants ont été mis en place.

Des vêtements pour enfants ont été distribués et un soutien psychosocial est dispensé afin d'aider les enfants à surmonter les traumatismes qu'ils ont subis.