Séisme au Népal : Près d'un million d'enfants ont besoin d'une assistance humanitaire

Publié le 26 avril 2015 | Modifié le 31 décembre 2015

Katmandou, Népal / Paris, 26 avril 2015 - Au moins 940 000 enfants vivant dans des zones durement touchées par le séisme qui a frappé hier le Népal, ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence, selon l'UNICEF. Le séisme d'une magnitude de 7,9 du 25 avril et près de 60 répliques ont causé d'énormes dégâts dans une grande partie du pays, plus de 2 000 décès et la destruction de nombreux bâtiments.

Les réserves d'eau et de nourriture diminuent, l'électricité est coupée tout comme une grande partie des réseaux de communication. Des centaines de milliers de personnes ont passé la nuit dehors, pour éviter la peur d'autres secousses. De fortes pluies sont attendues ce qui pourrait aggraver la situation.
Cette crise rend les enfants particulièrement vulnérables - un accès limité à l'eau et l'assainissement peut augmenter le risque de maladies liées à l'eau pour les enfants - alors que certains enfants sont peut-être séparés de leur famille.
L'UNICEF mobilise son personnel et du matériel d'urgence pour répondre aux besoins prioritaires des enfants affectés par le séisme : eau et assainissement, nutrition, éducation et protection de l'enfance.
L'UNICEF apporte déjà un appui à l'approvisionnement en eau et à la distribution de sels de réhydratation orale, de suppléments en zinc, pour les personnes rassemblées dans les campements spontanés. L'UNICEF fournit aussi des tentes pour les dispensaires de santé et utilise son matériel déjà prépositionné dans le pays.
L'UNICEF prépare l'acheminement de deux vols cargo en urgence vers Katmandou avec 120 tonnes de matériel humanitaire comprenant des produits médicaux et hospitaliers, des tentes, des couvertures.

L'UNICEF France lance un appel aux dons pour soutenir les interventions d'urgence au Népal en faveur des enfants et des familles victimes du séisme. Pour faire un don : www.unicef.fr

Le communiqué de presse en PDF

Téléchargez ce communiqué de presse au format PDF

Les réseaux sociaux en parlent