Syrie : 2 millions de personnes privées d’eau courante alors que les combats s’intensifient à Alep

Publié le 09 août 2016 | Modifié le 23 décembre 2016

Alors que l’escalade des attaques et des combats a endommagé les circuits électriques indispensables au fonctionnement des pompes à eau de la ville, 2 millions de personnes à Alep n’ont plus accès à l’eau potable. 

Damas/Paris, 9 août 2016 – Le 31 juillet, des attaques ont atteint la station de transmission électrique qui alimentait les pompes à eau des zones Est et Ouest de la ville. Les autorités ont récupéré une ligne électrique provisoire d’urgence le 4 août et le système de distribution d’eau de la ville s’est remis à fonctionner. Mais, en moins de 24 heures, l’intensification des combats a endommagé ces lignes, empêchant toutes réparations. La ville entière a été privée d’eau courante pendant 4 jours. 

« Les enfants et les familles d’Alep font face à une situation catastrophique. Ces coupures arrivent au même moment qu’une vague de chaleur, mettant les enfants face à un haut risque de maladies transmises par l’eau, » explique Hanaa Singer, Représentante de l’UNICEF en Syrie. « On ne peut pas attendre que les combats cessent pour remettre l’eau courante en fonctionnement. Les vies de ces enfants sont en grave danger. »

L’UNICEF et ses partenaires augmentent leurs interventions d’urgence pour amener de l’eau potable aux civils de la ville. Néanmoins, d’urgentes réparations des infrastructures électriques sont absolument nécessaires puisqu’on ne peut répondre aux besoins des 2 millions de résidents de la ville qu’en rétablissant les pompes à eau. A moins que celles-ci soient remises en marche dans les prochains jours, les civils seront contraints d’utiliser des sources d’eau non-sécurisées.

« Nous exhortons les parties au conflit d’autoriser immédiatement l’accès de techniciens qui pourront faire les réparations nécessaires aux systèmes d’électricité et d’eau. C’est le seul moyen d’assurer l’accès à l’eau potable aux habitants de la ville. Les infrastructures permettant aux populations civiles l’accès à l’électricité et les stations de pompage à eau ne doivent jamais être attaquées » s’insurge Hanaa Singer.

A suivre sur Twitter...

Soutenir nos actions