Syrie : l’accès aux enfants dans le besoin reste très difficile

Publié le 19 juillet 2018 | Modifié le 20 juillet 2018

À la veille de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, l'UNICEF renouvelle son appel à un accès humanitaire sûr et sans condition pour atteindre les enfants dans le besoin, où qu'ils soient.

55 000 enfants coupés de l'aide humanitaire à Quneitra, au sud de la Syrie

Déclaration de Geert Cappelaere, Directeur régional de l'UNICEF au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

 

AMMAN, le 19 juilet 2018 – "Selon les estimations, près de 180 000 personnes ont récemment fui la vague de violence dans le sud de la Syrie. L'UNICEF estime que la moitié d'entre eux sont des enfants. Selon les rapports, beaucoup de ces enfants et leurs familles continuent à être coupés de l'aide humanitaire.

Au cours des dernières années, l'accès humanitaire a été sévèrement restreint et parfois rendu impossible en Syrie. En conséquence, de nombreux enfants ont perdu la vie. Ali, âgé de seize ans, est mort de malnutrition sévère quand l'accès à sa ville natale est devenu impossible. Et ce n’est malheureusement qu’un des nombreux enfants qui ont perdu la vie au cours des sept dernières années.

De nombreuses vies auraient pu être sauvées en Syrie si l’aide humanitaire était arrivée à temps

L'accès humanitaire sauve des vies : les vies de garçons et de filles, les vies d'hommes et de femmes innocents. C'est un impératif humanitaire et non négociable. Le refus de l'accès humanitaire aux enfants constitue l’une des six violations graves des droits de l'enfant qui sont classées par ordre de priorité par le Conseil de sécurité de l'ONU. Les parties au conflit qui refusent délibérément l'accès humanitaire seront tenues pour responsables.

L'accès humanitaire a également été sévèrement restreint pendant des années vers deux villages assiégés à Idlib. Nous nous réjouissons des dernières informations selon lesquelles les enfants et les familles de ces villages ont finalement pu partir vers des lieux plus sûrs.

Malgré les difficultés, les travailleurs humanitaires continuent d'apporter une aide vitale aux enfants et aux familles les plus vulnérables en Syrie. Les nombreuses attaques contre les travailleurs humanitaires sont extrêmement préoccupantes. Ils ne doivent pas être pris pour cible, ils doivent être protégés en toutes circonstances.

En Syrie, 6 millions d'enfants ont besoin d’une aide humanitaire

Au nom de tous, l'UNICEF lance un appel à un accès durable, sûr, et sans entrave pour atteindre tous les enfants dans le besoin, où qu’ils soient. L'accès humanitaire est primordial : non seulement pour fournir de l'aide, mais aussi pour fournir des soins médicaux sur place, protéger les enfants, assurer leur santé, répondre à leurs besoins psychosociaux, et effectuer des évaluations humanitaires.

L'UNICEF appelle tous les membres du Conseil de sécurité à continuer de faire pression sur les parties au conflit pour permettre aux organisations humanitaires et aux travailleurs humanitaires de faire leur travail en Syrie, tout en étant protégés, et en aidant ainsi tous les enfants dans le besoin, où qu’ils soient sur le territoire syrien. Ce n’est incontestablement pas trop demander ! Qui pourrait dire le contraire ? "