VIH-SIDA

VIH-SIDA

Le Sida est un fléau mondial qui n’épargne ni les enfants ni leurs parents. Deux millions d’enfants de moins de 15 ans vivent avec le VIH/Sida. Dans 90% des cas, ils sont nés d’une maman elle-même atteinte par le virus. Notre action a pour objectif d’atteindre une génération sans Sida.

Tous les enfants malades doivent pouvoir bénéficier d’un traitement

La lutte contre le VIH/Sida est un long combat pour empêcher à la fois transmission du virus de la mère à l’enfant, limiter les risques d’infection chez les adolescents et permettre à tout enfant vivant avec la maladie d’avoir accès à un traitement antirétroviral.

Malgré les progrès de ces 10 dernières années,  le combat de l’UNICEF ne sera achevé que lorsque nous aurons atteint notre objectif : une génération sans Sida.
C’est-à-dire une génération dans laquelle aucun enfant ne naît avec le VIH ni ne contracte le virus pendant les 20 premières années de sa vie, de la naissance jusqu’à l’âge adulte.

Dans le monde, 2 millions d’enfants de moins de 15 ans vivent avec le VIH/Sida. Dans 90% des cas,  ils sont nés d’une maman elle-même séropositive.

Prévention et soins pour aider à la fois la mère et l’enfant

Depuis plus de 20 ans, l’UNICEF joue un rôle crucial dans la mobilisation de ressources et la mise en œuvre d’actions pour lutter contre le VIH/Sida parmi les enfants

Parce que la grande majorité des enfants infectés par le virus sont nés d’une mère séropositive, nous  plaçons la santé et le bien-être des femmes au cœur de notre action.

Les stratégies que l’UNICEF soutient dans les différents pays d’intervention s’articulent autour des actions suivantes :

  • Dépistage de la maladie
  • Suivi des mères pendant la grossesse et lors de l’accouchement
  • Élimination de la transmission du virus de la mère à l’enfant
  • Dépistage précoce du nourrisson
  • Prise en charge des traitements antirétroviraux
  • Campagnes de sensibilisation et de prévention, notamment auprès des adolescents
  • Plaidoyer international pour l’accès au traitement des enfants et des femmes.

IDes progrès encourageants, des efforts à maintenir

Des progrès majeurs ont été réalisés ces 10 dernières années. Le plus significatif ? La baisse de plus de 50% du nombre de nouvelles infections chez les enfants de 0 à 14 ans entre 2001 et 2012.
Chez les adolescents, les chiffres sont aussi encourageants avec une baisse de 35% de nouvelles infections entre 2009 et 2012.

Mais les objectifs sont loin d’être atteints et les inégalités face au VIH/Sida sont intolérables : si un plus grand nombre d’enfants malades peuvent suivre un traitement antirétroviral, ils restent encore trop peu à bénéficier des progrès médicaux par rapport aux adultes ; les traitements pédiatriques n’atteignent que 34% des enfants et moins de 60% des femmes enceintes qui en auraient besoin bénéficient d’antirétroviraux

Malgré les progrès de la réduction de la transmission de la mère à l’enfant, le Sida reste, à l’échelle globale, la principale cause de mortalité des femmes en âge de procréer (15-49 ans). Par ailleurs, 2,1 millions d’adolescents (10-19 ans) vivent avec le VIH, dont la plupart en Afrique subsaharienne. Les jeunes filles, mais aussi les adolescents homosexuels, les adolescents usagers de drogues par injection ou encore les enfants victimes d’exploitation sexuelle sont particulièrement exposés et négligés dans la lutte mondiale contre le VIH/Sida.

Une génération sans Sida : un objectif réalisable

La communauté internationale a acquis les connaissances, l’expérience et les outils permettant à une nouvelle génération de vivre sans Sida.
Le chemin est encore long pour atteindre l’objectif, mais à l’UNICEF nous sommes convaincus qu’il est à portée de main en passant les différentes actions à grande échelle pour chaque atteindre chaque enfant sans discrimination.

Grâce à l’impulsion des gouvernements, l’investissement des partenaires et la mobilisation de tous, nous pouvons remporter ensemble ce combat.

Média

La prise en charge des enfants orphelins du Sida

Comme 17,8 millions d’enfants dans le monde, Pho Cho est un enfant orphelin à cause du Sida. Il a perdu ses deux parents, emportés par le virus.
Pho Cho vit en Birmanie avec sa grand-mère, ils sont pris en charge par l’UNICEF dans le centre Ratana Metta.
Pho Cho reçoit une aide précieuse dans ce foyer où il peut grandir en toute sécurité. Garçon brillant, il poursuit aussi sa scolarité dans de bonnes conditions, préservant ainsi toutes ses chances dans la vie.
Aidons-le à accomplir son destin.

  • Vers une génération sans sida pour les enfants du Burundi

    Améliorer l’accès des mères séropositives et de leurs enfants aux services de prévention et de santé.

  • Lutte contre le VIH/SIDA : plus de 850 000 nourrissons sauvés depuis 2005 !
    Maintenir les mères en vie et en bonne santé est primordial pour la survie des bébés.

    L’UNICEF publie un nouveau rapport montrant les progrès considérables en matière de lutte contre le VIH/SIDA, notamment pour prévenir la transmission du VIH de la mère à l’enfant. En revanche, chez les adolescents, les tendances sont inquiétantes. Ils ont besoin d’un soutien ciblé et d’une mobilisation accentuée à leur égard.

  • Emmanuel, 9 ans, un enfant orphelin du SIDA
    Orphelin depuis l'âge d'un an, Emmanuel n'a pas de souvenirs de sa mère. Il ne lui reste que ceux racontés par sa grande sœur.

    Il avait à peine un an quand Emmanuel a perdu sa mère, décédée du VIH, et livré à lui-même avec sa grande sœur dans les rues de Makeni en Sierra Leone. Grâce à un espace d’accueil, de protection et d’accompagnement, soutenu par l’UNICEF, Emmanuel et sa sœur n’avancent plus seuls dans leur vie.