Notre action en France

Selon ses statuts, l’Unicef France a notamment pour objet de "concourir et d’œuvrer en faveur de l’enfance défavorisée des pays industrialisés, notamment de la France, dans le cadre de la politique de l’Unicef et de l’application de la Convention internationale des droits de l’enfant, et des autres conventions internationales".

 Notre action en France
© Unicef

 

En France :

- plus de deux millions d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté (seuil européen),

- environ 15 000 enfants sont sans domicile fixe avec leurs familles (donc ballottés de foyers en hébergements précaires ou à la rue),

- on compte près de 40 000 tentatives de suicide annuelles,

- environ 100 000 enfants chaque année sont signalés comme enfants en danger (enfants maltraités et en risque),

- plus de 270 000 enfants sont confiés aux services de l’Aide Sociale à l’Enfance, séparés parfois durablement de leurs familles ou d’un environnement considéré trop délétère…

   

Actualité 2012

L'Unicef France interpelle les candidats aux élections et appelle à signer son Manifeste pour l'enfance !

 

Le mandat de l’Unicef France ne lui permet pas de développer de programmes directement auprès d’enfants en difficulté, ni de soutenir financièrement des projets sur le territoire français. L’action de l’Unicef en France s’inscrit donc résolument dans une action de plaidoyer en faveur des droits de l’enfant dans notre pays et de lobby auprès des pouvoirs publics.

Depuis 2008, l’Unicef France a défini plusieurs priorités :

- la recherche d’un statut protecteur pour les mineurs étrangers isolés,

- la lutte contre les mutilations génitales féminines / excision,

- la prévention des violences dans le milieu scolaire,

De plus, certains thèmes ont vocation à être abordés en fonction des projets législatifs en cours. Ainsi pour la réforme de l’ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs en France.

Récemment, l'Unicef a également pris position contre le projet de suppression du poste de Défenseure des enfants.

Vérifier l'application de la Convention des droits de l'enfant en France

Les gouvernements qui ratifient la Convention ou l'un de ses Protocoles facultatifs doivent soumettre des rapports au Comité des droits de l'enfant, le groupe d'experts qui siège à Genève et qui est chargé de surveiller l'application de ces instruments par les États.

L'article 45 de la Convention charge l'Unicef des tâches suivantes :

  • -participer à l'examen des rapports des États parties ;
  • -donner des avis spécialisés sur l'application de la Convention ;
  • -soumettre au Comité des droits de l'enfant des rapports sur l'application de la Convention ;
  • -donner suite aux demandes que lui adresse le Comité au sujet des conseils ou de l'assistance technique à apporter à un État partie.
     

Télécharger ci-dessous l'analyse faite par l'Unicef et les autres documents de référence.

 

GrayLine

 DOCUMENTS DE REFERENCE

 
           

GrayLine

En savoir plus