10 millions de dollars pour l’Irak

Publié le 30 juin 2009 | Modifié le 31 août 2015

L’Union européenne va financer un projet d’amélioration des services d’eau et d’assainissement. Une initiative qui sera mise en œuvre sur le terrain par l’Unicef et ses partenaires, dans un pays où 6 millions de personnes n’ont toujours pas d’accès durable à l’eau potable.

Le réseau de l’eau et de l’assainissement irakien est actuellement incapable de répondre aux besoins de toute la population. L’Union européenne a donc décidé d’allouer des fonds à un projet de développement de ces services. « Cet investissement va bénéficier à plus de 100 000 personnes dont des enfants de 30 écoles à Erbil, Sulaymaniyah, Muthanna, Thi-Qar, Missan et Basra, avec un accès amélioré à l’eau et aux installations sanitaires» explique Sikander Khan, représentant de l’Unicef en Irak. Un pas de taille dans la marche vers l’amélioration du quotidien des familles. Les fonds de l’Union européenne serviront également à la mise en place d’un Centre de l’eau et de l’assainissement, ainsi qu’à la production d’une étude sur les zones les plus à risques afin de mieux répondre aux besoins des populations. Après des années de sous-investissement chronique et de manque de maintenance du réseau, environ 6 millions de personnes, dont 4,5 millions vivant dans des zones rurales, n’ont toujours pas d’accès durable à l’eau potable. Parmi ces personnes, 2,5 millions utilisent l’eau des rivières, ce qui les met en danger de contracter des maladies liées à l’insalubrité de l’eau. Les diarrhées aigües restent ainsi la deuxième cause de mortalité chez les enfants dans le pays. Développer ces services essentiels reste donc une priorité.
L’Unicef à Bagdad
Tout en mettant en œuvre ce projet pour l’accès à l’eau potable, l’Unicef renforce aujourd’hui sa présence en Irak. Après 6 ans passés à fournir des réponses opérationnelles depuis Amman en Jordanie à cause du conflit qui touche l’Irak, cinq membres clés de l’Unicef s’installent aujourd’hui à Bagdad. Cet événement marque le début du retour complet du bureau de l’Unicef en Irak. « L’Unicef a commencé à se relocaliser à Bagdad, renforçant ainsi son soutien au gouvernement, pour que les problèmes de long terme qui ont empiété sur les droits des enfants soient systématiquement résolus, annonce Sikander Khan. Maintenant que la reconstruction commence, nous devons nous assurer que tous les efforts et investissements sont faits, dans tous les secteurs de la société irakienne, pour que la situation des enfants irakiens soit bientôt comparable à celle des enfants des pays développés ».

Soutenir nos actions