Afghanistan : le combat de Surayaa pour que les filles apprennent à lire

Publié le 04 juin 2018 | Modifié le 04 juin 2018

En raison des conflits qui agitent la région, l’insécurité est forte en Afghanistan et les enfants, notamment les filles, en paient le prix.

Nous sommes à Shahrak e Mahajereen, un village de 1500 habitants situé dans les reliefs afghans. C’est là que vit Surayaa, une femme de 28 ans, bien décidée à offrir aux femmes et aux filles les moyens de prendre leur vie en main. Elle est enseignante et depuis quelques années, elle a transformé une pièce de sa maison en école pour que les filles et les femmes du village apprennent à lire, à écrire et à compter.

« J’essayais de pousser les communautés locales à scolariser les femmes, mais personne ne voulait m’aider, explique-t-elle. Alors j’ai décidé d’utiliser une des pièces de ma maison pour permettre aux filles et aux femmes d’améliorer leurs compétences en lecture, en écriture et en calcul. » La plupart des femmes du village n’avaient jamais eu la moindre opportunité d’aller à l’école, car elles vivaient dans des zones isolées et elles devaient gérer leur propre foyer.

Shafiqa, 20 ans, fait partie des élèves de Surayaa. Cette mère de deux enfants était illettrée et elle est infiniment fière d’avoir fait des progrès. « Je suis tellement heureuse de suivre ces cours, confie-t-elle. Je sais lire et écrire maintenant et je peux aider mes enfants à faire leurs devoirs. » Ces compétences nouvellement acquises permettront à Shafiqa et à ses enfants de briser le cycle de la pauvreté. Surayaa espère que cela pourra profiter à d’autres.

Selon un rapport de l’UNICEF, il y a aujourd'hui 3,7 millions d’enfants afghans non-scolarisés, dont 60% sont des filles.

« L’éducation est un investissement indispensable et incontournable pour apporter la paix et le développement en Afghanistan, explique Adele Khodr, représentante de l’UNICEF Afghanistan. Les filles représentent la moitié de la société afghane et elles ne doivent pas être négligées quand on parle de scolarisation. L’éducation permettra aux filles de contribuer à bâtir l’Afghanistan. »

En 2017, l’UNICEF et le gouvernement afghan ont fourni à plus de 3,5 millions d’enfants du matériel pour apprendre et ont créé plus de 6000 écoles et centres d’éducation pour que les enfants hors du système scolaire y soient réintégrés.

Faites un don pour aider d’autres enfants à aller à l’école.

 

Soutenir nos actions