Aider les enfants… grâce au foot !

Publié le 12 janvier 2010 | Modifié le 31 mars 2016

La Coupe d’Afrique des Nations se tient actuellement en Angola. L’occasion pour l’Unicef de rappeler que ce sport peut aider les enfants…

Les fans de football suivent en ce moment la Coupe d’Afrique des Nations, malheureusement endeuillée par l’attentat qui a frappé l’équipe togolaise. La compétition continue malgré ce tragique événement, avec des joueurs parmi les plus talentueux du monde. Ce sport, plébiscité par des millions de personnes, peut changer la vie des enfants.

Des initiatives « footeuses »

Le football peut être un moyen d’enseigner des valeurs comme le respect aux enfants. Il permet également de lutter contre les stéréotypes sexuels. Dans trois pays d’Afrique de l'Ouest, le financement de la Fédération australienne de football a permis la mise en place de nouveaux programmes en ce sens.

En Côte d’Ivoire, pays qui a connu quatre années de guerre civile, nombreuses sont les filles et les femmes ayant subi des violences sexuelles. Un projet pilote développé dans trois zones de ce pays utilise le football pour aider les filles et les garçons à mieux se comprendre. Grâce à un code de conduite et au respect.

Le football contre la violence…

Portée par le succès de l’équipe des femmes lors de la Coupe d'Afrique des nations féminine en 2008, une autre initiative a vu le jour en Guinée équatoriale. Objectif : réduire la violence contre les enfants grâce au football. Dans ce pays co-organisateur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2012, les entraîneurs et les jeunes sont d’ores et déjà devenus formateurs et messagers d'une culture de la citoyenneté et de la tolérance, du dialogue et de la paix.

… et contre le sida

Pour l’actuelle Coupe d’Afrique des Nations en Angola,  l'enveloppe de la Fédération australienne de football est également utilisée pour promouvoir des messages de prévention du VIH/Sida à travers le pays. Avec une attention toute particulière sur les sites de cette compétition. Formation du personnel hôtelier, de la police et autres acteurs de cette Coupe, autour de la nécessité d'être vigilant pour aider à prévenir la traite et l'exploitation sexuelle des enfants.

Soutenir nos actions