Au moins 200 millions d'écoliers vivent dans des pays qui ne sont toujours pas préparés à déployer l'apprentissage à distance

Publié le 27 octobre 2021

Selon un nouveau rapport, parmi les 31 pays non préparés à l'apprentissage à distance, près de la moitié ont maintenu leurs écoles fermées pendant au moins la moitié de la pandémie de COVID-19, laissant 102 millions d'élèves sans aucune forme d'éducation.

New York, le 28 octobre 2021 - Selon un nouveau rapport d'UNICEF publié aujourd'hui, au moins 200 millions d'écoliers vivent dans 31 pays à revenu faible ou intermédiaire qui ne sont toujours pas préparés à déployer l'apprentissage à distance en cas de fermeture d'urgence des écoles. Parmi ce groupe d'élèves, 102 millions vivent dans 14 pays qui ont maintenu leurs écoles totalement ou partiellement fermées pendant au moins la moitié de la pandémie de COVID-19, privant ainsi de nombreux écoliers de toute forme d'éducation.

L'indice de préparation à l'enseignement à distance mesure l'état de préparation des pays à dispenser un enseignement à distance en réponse aux perturbations de l'enseignement en personne, couvrant près de 90 % des élèves des pays à revenu faible ou intermédiaire de la tranche inférieure. L'analyse se concentre sur trois domaines : la disponibilité des ressources à domicile et le niveau d'éducation des parents ; le déploiement de politiques et la formation des enseignants ; et la préparation du secteur de l'éducation aux situations d'urgence.

Tirer parti du pouvoir de la technologie

« Même au milieu d'une urgence en cours, nous savons qu'il y en aura une autre, mais nous ne faisons pas assez de progrès pour garantir que la prochaine fois que les élèves seront forcés de quitter la salle de classe, ils auront de meilleures options », a déclaré Henrietta Fore, directrice générale d'UNICEF. « Bien que perturbés, les 19 derniers mois nous ont donné un aperçu de ce qui est possible pendant et après la pandémie. Avec nos partenaires, nous avons travaillé dur pour tirer parti du pouvoir de la technologie et pour offrir des possibilités d'apprentissage aux enfants et aux jeunes du monde entier. »

Le Bénin, le Burundi, la Côte d'Ivoire, le Congo, l'Éthiopie, Madagascar, le Malawi, le Niger et le Togo figurent parmi les pays qui ont le plus besoin d'améliorations dans le secteur de l'éducation.

Pendant la pandémie COVID-19, l'impact du manque de préparation à l'apprentissage à distance a été particulièrement ressenti par les étudiants vivant dans des pays où les écoles ont été totalement ou partiellement fermées pendant au moins la moitié des 19 derniers mois, comme le Congo et Madagascar.

Réduire les inégalités d'accès

Le rapport souligne les limites de l'apprentissage à distance et les inégalités d'accès, et avertit que la situation est probablement bien pire que ce que montrent les données disponibles. Au-delà des pays évalués, des données anecdotiques et qualitatives révèlent que les apprenants ont rencontré des difficultés avec l'apprentissage à distance dans le monde entier, y compris dans les pays à revenu moyen supérieur et à revenu élevé.

Parmi les autres conclusions clés du rapport, citons :

  • Sur les 67 pays évalués, 31 pays ne sont pas prêts à offrir l'apprentissage à distance à tous les niveaux d'enseignement, les écoliers d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale étant les plus touchés ; 17 pays ont un état de préparation moyen ; 19 pays ont un état de préparation supérieur à la moyenne.
  • L'enseignement pré-primaire est le niveau d'éducation le plus négligé, de nombreux pays ne déployant pas de politique correspondante pendant les fermetures COVID-19, laissant de côté les plus jeunes apprenants pendant leurs années les plus critiques de développement.
  • D'autres crises, telles que celles causées par le changement climatique, peuvent également avoir un impact significatif sur l'accès à l'éducation. Sur les 31 pays, 23 sont également confrontés à une exposition élevée ou extrêmement élevée aux chocs climatiques et environnementaux, ce qui expose 196 millions d'écoliers à un risque accru de perturbations scolaires en cas d'urgence.
  • L'Argentine, la Barbade, la Jamaïque et les Philippines présentent le niveau de préparation le plus élevé. Toutefois, même parmi les pays ayant obtenu les meilleurs résultats, les disparités au sein d'un même pays signifient que les enfants vivant dans des ménages plus pauvres ou dans des zones rurales sont de loin les plus susceptibles de ne pas être scolarisés en cas de fermeture des écoles.
  • Il est encourageant de constater que de nombreux pays dont le revenu national brut est relativement faible ont obtenu des résultats supérieurs à la moyenne, ce qui laisse entrevoir la possibilité d'une coopération internationale et d'un échange de bonnes pratiques.

Des écoles résilientes, dotées de systèmes d'apprentissage à distance robustes

Selon le rapport, rien ne peut remplacer l'apprentissage en personne. Cependant, les écoles résilientes dotées de systèmes d'apprentissage à distance robustes, en particulier l'apprentissage numérique, peuvent assurer un certain niveau d'éducation pendant la fermeture des écoles en cas d'urgence. En outre, une fois les écoles rouvertes, ces systèmes peuvent aider les élèves à rattraper les connaissances perdues.

Dans le cadre de l'initiative Reimagine Education, UNICEF travaille avec des partenaires publics et privés pour donner aux enfants et aux jeunes un accès égal à un apprentissage numérique de qualité, dans le but d'atteindre quelque 3,5 milliards de personnes avec des solutions d'apprentissage numérique de classe mondiale d'ici 2030. UNICEF travaille notamment à la réalisation de ces objectifs par le biais du Passeport d'apprentissage, une plateforme d'apprentissage mondiale développée en partenariat avec Microsoft, qui soutient 1,6 million d'apprenants pendant les fermetures d'écoles. En outre, Reimagine Education est également soutenu par Giga, une initiative mondiale d'UNICEF et de l'UIT visant à connecter chaque école et sa communauté environnante à l'internet. Depuis la semaine dernière, Giga a cartographié un million d'écoles dans 41 pays.

Accéder au rapport ici.
Accéder aux contenus multimédia ici.