Au moins treize enfants tués dans la dernière attaque au Niger

Publié le 18 août 2021

Déclaration de la Directrice régionale d'UNICEF pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, Marie-Pierre Poirier

NIAMEY/DAKAR/GENÈVE/NEW YORK, 18 août 2021 – "UNICEF est profondément choqué et indigné par les terribles attaques contre des enfants et des familles par des groupes armés non identifiés dans le village de Darey-dey, dans la commune rurale de Banibangou, région de Tillabery, dans l'ouest du Niger, qui ont eu lieu le 16 août 2021.

"Nous sommes attristés de confirmer qu'au moins 37 civils – dont treize enfants âgés de 15 à 17 ans et 4 femmes – ont été tués et plusieurs autres blessés.

"Nous exprimons notre plus profonde sympathie aux victimes, aux familles et aux communautés touchées par ces attaques brutales.

"C'est la troisième attaque qui a eu lieu dans ce village cette année. Les conditions sur le terrain restent extrêmement dangereuses pour les enfants.

"L'insécurité se propage à un rythme rapide au Niger. Les attaques dans la région de Tillabery et le long des frontières avec le Burkina Faso, le Mali et le Nigeria ont entraîné d'importants déplacements et continuent de faire des ravages dans la vie de centaines de milliers d'enfants.

"Dans les zones touchées par les conflits, les lieux sur lesquels les enfants comptent pour leur protection et leur soutien – notamment les écoles, les établissements de santé et les services de protection – ont également été attaqués.

"UNICEF et d'autres partenaires ont appelé à maintes reprises à la protection des enfants et au respect du droit international humanitaire. Tuer des enfants est une grave violation des droits humains.

"Le conflit continu, les attaques répétées et les restrictions d'accès dues à l'insécurité et à la violence entravent aussi notre capacité à atteindre ceux qui en ont le plus besoin.

"UNICEF reste déterminé à prendre toutes les mesures pour assurer la sécurité des enfants et de leurs familles et réduire les souffrances des victimes.

"UNICEF exhorte toutes les parties à mettre fin aux attaques contre les enfants et leurs familles et à les maintenir hors de danger."