Auprès des bébés d’Haïti

Publié le 18 février 2010 | Modifié le 31 août 2015

Des tentes dédiées aux bébés et à leurs mamans ont vu le jour à Haïti. Des espaces calmes pour favoriser la nutrition et le suivi médical des plus petits.

Les espaces pour les bébés ont été installés sous des tentes dans 18 campements de déplacés. Au plus près des victimes du séisme, vivant aujourd’hui dans des abris précaires. Ces espaces sont gérés par l’ONG Action contre la faim, avec le soutien de l’Unicef. Les mères peuvent y allaiter leurs bébés dans une atmosphère calme. Mais aussi y recevoir un soutien psychologique et des conseils nutritionnels. Leurs enfants peuvent également jouer dans ces tentes.

Anite et Constance, 11 mois

Anite vient pour la première fois dans un de ces espaces consacrés aux bébés avec sa petite fille de 11 mois, Constance. «J’étais inquiète car ma fille ne mangeait pas, c’est pour ça que nous sommes venues ici, explique cette maman de 32 ans. Pendant le séisme, j’ai perdu mon mari, ma mère, ma nièce. J’ai aussi perdu ma maison. Je vis maintenant dans une tente.»

Inquiétude et curiosité lorsque le personnel pèse la petite Constance. 6,6 kilos, annonce-t-on à Anite. Soit 3 kilos de mois que le poids idéal à l’âge de Constance. Anite reviendra chaque jour jusqu’à ce que Constance aille mieux. Lorsque la consultation médicale se termine, Anite rhabille Constance d’une jolie robe rose.

Dans de telles situations d’urgence, un bébé court jusqu’à 10 à 15 fois plus de risques de mourir s’il n’est pas nourri au sein. A Haïti, dans les premiers jours après le séisme, les mères ont arrêté d’allaiter leurs bébés parce qu’elles devaient chercher un abri et de la nourriture. Avec le développement de ces espaces pour bébés sous tentes, l’Unicef et ses partenaires essaient d’encourager les mamans à recommencer l’allaitement.

Et pour nourrir les enfants qui n’ont pas accès au lait maternel, l’Unicef et ses partenaires fournissent des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi. La distribution et l’utilisation de cette nourriture pour les plus petits sont encadrées par les partenaires de l’Unicef pour éviter que cette précieuse aide alimentaire ne soit utilisée à d’autres fins que pour aider les bébés.

41 autres tentes pour bébés

Dans les prochaines semaines, 41 autres espaces pour bébés seront installés dans les zones affectées. A Léogane, ville particulièrement ravagée par le séisme, l’Unicef et ses partenaires ont formé 140 soignants pour conseiller les femmes enceintes et les mères sur la nutrition des petits dans les villages des montagnes.

L’Unicef a également soutenu la production de messages radio en français et en créole sur la nutrition des bébés. Ces enregistrements ont été diffusés dans les zones affectées dès la première semaine après le séisme.

 

 

Soutenir nos actions