Auprès des jeunes afghanes

Publié le 29 avril 2010 | Modifié le 31 août 2015

En Afghanistan, l’Unicef se mobilise pour aider les filles à accéder à l’éducation. Et à se battre pour leurs droits.

Les principaux objectifs de l’Unicef pour aider les filles en Afghanistan ? Etendre leur accès à l’éducation. Mais également leur fournir une assistance juridique pour concrétiser leurs droits. Les adolescentes qui vivent aujourd’hui dans des centres de réinsertion ou dans des refuges bénéficient également de formations professionnelles. Mais cette aide aux jeunes afghanes se heurte à de nombreux obstacles. En particulier les attaques continuelles - et en progression - contre les écoles, le personnel humanitaire, les élèves et les enseignantes de sexe féminin.

1, 3 millions de fillettes sont toujours privées d’école en Afghanistan.

Mais l’espoir existe. En 2009, environ 2 millions de filles afghanes allaient à l'école en Afghanistan. Il faut encore étendre cet accès. L'enseignement est un véritable vaccin social pour aider les filles à résister au mariage précoce. «La première protection que les filles reçoivent de l'enseignement, c'est de connaître leurs droits, explique Farid Dastgeer, agent pour la protection de l'enfance à l'Unicef. Nous devons également offrir des possibilités d'emploi aux filles lorsqu'elles obtiennent leurs diplômes pour qu'elles puissent gagner dans leur communauté autant d'argent qu'un garçon. »

La clé de la réussite…

En Afghanistan, il existe déjà des endroits où les enfants remplissent les écoles et les classes, où les familles peuvent se déplacer librement et où l'enfance n'est pas perturbée. Dans certaines parties du pays, des progrès pour les fillettes et les garçons ont déjà été observés. Mais la paix est la clé de toutes les réussites.