Avec le soutien de L’OCCITANE et sa Fondation, UNICEF continue de prévenir la cécité infantile en 2020

Publié le 07 juillet 2020

Après 3 ans de soutien aux programmes d’UNICEF pour prévenir la cécité infantile par la nutrition grâce à une supplémentation en Vitamine A en Bolivie, au Myanmar et en Papouasie Nouvelle-Guinée, L’OCCITANE et sa Fondation continuent de prévenir la cécité infantile en 2020.

Depuis 2017, L’OCCITANE et sa Fondation sont engagés à soutenir UNICEF à raison de minimum un million d’euros par an. En 2019, L’OCCITANE avait même réussi à collecter des fonds supplémentaires permettant d’agir également au Niger. Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, alors que les programmes de nutrition ont du mal à être maintenus, la supplémentation de Vitamine A est plus importante que jamais pour garantir la santé des enfants. En 2020, L’OCCITANE et sa Fondation et UNICEF continuent leur partenariat afin de lutter contre la cécité pour des millions d’enfants dans le monde.

90% des personnes atteintes d’un handicap visuel vit dans un pays en développement, et dans 80% des cas dans le monde, cette cécité est évitable. Si de nombreux facteurs peuvent causer la cécité, l’une des plus courantes étant une déficience en Vitamine A, dont souffrent de nombreux enfants et femmes dans les pays les moins développés. La Vitamine A est présente dans de nombreux aliments. C’est pourquoi, en plus d’une supplémentation, de bonnes pratiques nutritionnelles sont essentielles.

Afin de s’assurer que chaque enfant reçoive la dose nécessaire de cette vitamine, UNICEF met en place des programmes de supplémentation dans des pays aux faibles revenus, où les besoins en nutrition sont les plus importants.

Chaque enfant. Chaque dose. Chaque année.

Dans les pays en développement, 250 000 à 500 000 enfants deviennent aveugles chaque année en raison d’une déficience en Vitamine A qui est vitale. Assurer une supplémentation de Vitamine A pour un enfant souffrant d’une carence peut permettre de réduire le taux de mortalité infantile de 23%. Il est donc essentiel de garantir la supplémentation en Vitamine A. UNICEF joue donc un rôle majeur en intégrant dans ses programmes tous les enfants âgés de 6 à 59 mois, afin de leur fournir les suppléments dont ils ont besoin, tous les 4 à 6 mois.

Depuis 2017, avec le soutien de L’OCCITANE et de sa Fondation, UNICEF a pu assurer une telle supplémentation au Myanmar, en Bolivie, en Papouaise Nouvelle-Guinée, ainsi qu’au Niger en 2019, quatre pays où la déficience en Vitamine A est particulièrement importante et donc où les enfants ont haut risque de souffrir d’une cécité évitable.

Sensibiliser : la première étape pour en finir avec la cécité évitable

En plus de la supplémentation en vitamine A, une grande partie des programmes d’UNICEF pour prévenir la cécité infantile consiste à mettre en place des formations et de sensibiliser les mères et les soignants.

La Bolivie fait face à de nombreux défis, dont la malnutrition et la déficience en vitamine A. En effet, un enfant sur trois souffre de malnutrition et 27,2% des enfants âgés de 6 à 23 mois manquent de vitamine A.

Dans le District 8, un quartier pauvre de la ville d’El Alto, les mères amènent leurs enfants de moins de deux ans au centre de santé afin qu’ils reçoivent leurs doses de vitamines. « Ils me l’ont expliqué au centre de santé », explique Emme Genoveva Limeri, une mère de trois enfants de 32 ans. « Je savais que les enfants devaient prendre des vitamines, mais je ne savais pas que la vitamine A était si importante, maintenant je le sais », dit-elle.

Avec le soutien de L’OCCITANE et de sa Fondation, des mères boliviennes comme Emma bénéficient de formations sur les vertus de la vitamine A, des vaccins et des micronutriments. « Avant, nous n’avions pas l’occasion de parler des aliments qui contiennent de la vitamine A », explique Martha Cruz Estrada, une infirmière qui travaille au centre de santé depuis 8 ans. « Nous allons continuer à informer les parents, en faisant attention à ce qu’ils comprennent bien l’importance de la nutrition », ajoute-t-elle.

Dans un contexte de pandémie, la supplémentation en vitamine A est plus importante que jamais

La crise sanitaire à laquelle le monde fait face en ce moment expose les familles les plus vulnérables au risque d’être plongées dans la pauvreté. Une étude récente menée par UNICEF et Save the Children montre que le niveau de pauvreté mondial pourrait augmenter de 15% d’ici la fin de l’année 2020, à cause de la pandémie de Covid-19. La pauvreté entraine très souvent un manque de nourriture, d’accès à l’eau et aux services de santé. Pour toutes ces raisons, les programmes de nutrition et de supplémentation en vitamine A jouent un rôle essentiel afin de garantir la santé des enfants et éviter la cécité.

L’OCCITANE et sa Fondation continuent de soutenir UNICEF afin d’atteindre ses objectifs

Engagé dans la lutte contre la cécité évitable depuis 2000, L’OCCITANE s’est fixé un objectif : atteindre 10 millions de bénéficiaires de soins oculaires dans le monde d’ici 2020. De 2017 à 2019, le soutien de L’OCCITANE et sa Fondation a permis à UNICEF d’atteindre plus de 4 millions d’enfants en leur fournissant des supplémentations en vitamine A en Bolivie, au Myanmar, en Papouasie Nouvelle-Guinée et au Niger.

Afin de permettre à UNICEF de continuer ses programmes, L’OCCITANE commercialise chaque année un savon solidaire, dont 100% des bénéfices** sont reversés à UNICEF, disponible dans plus de 90 pays. Ainsi, pour chaque savon vendu, 3 enfants pourront recevoir leurs doses de vitamine A pendant un an au Myanmar, en Bolivie et en Papouasie Nouvelle-Guinée.*

 « Le soutien de L’OCCITANE et de sa Fondation à UNICEF est essentiel car il nous permet d’accélérer le déploiement des programmes de supplémentation en vitamine A et des stratégies de prévention efficaces », a déclaré Sébastien Lyon, Directeur général d’UNICEF France.

 

*UNICEF ne cautionne aucune entreprise, marque, produit ou service.
**Prix de vente en magasin, hors taxes, coûts de transport et de production