Bangladesh : une campagne massive de vaccination contre la rougeole

Publié le 21 février 2006 | Modifié le 29 décembre 2015

C’est le plus important effort de santé publique de l’histoire du pays : 50 000 professionnels et 750 000 volontaires interviendront dans 62 districts et 5 municipalités. Plus de 100 000 écoles et 150 000 centres de santé serviront de lieux de vaccination.

L’UNICEF est l’un des principaux partenaires associés au gouvernement du Bangladesh dans sa campagne de vaccination. Louis-Georges Arsenault, le représentant de l’UNICEF indique : « Peu de choses donnent des résultats plus flagrants en terme de survie, de santé et de bien être des enfants que la vaccination. Si le Bangladesh a besoin de s’attaquer tous azimuts à la rougeole – qui provoque la mort ou l’infirmité des enfants – c’est bel et bien maintenant ».

Cette campagne se fait dans le prolongement d’une première phase qui, en septembre de l’année dernière, avait visé 1,5 million d’enfants dans deux districts du pays. Finalement, durant cette période de 3 semaines, près d’1, 4 million d’enfants avaient été vaccinés, soit 93% du public prévu. Les leçons de cette expérience ont été tirées afin de définir une 2e phase améliorée.

La rougeole, cinquième cause de mortalité parmi les enfants de moins de 5 ans au Bangladesh.
L'objectif est de  diminuer le nombre de décès causés par la rougeole et de maintenir les résultats obtenus. Actuellement, près de 20 000 enfants bangladeshis meurent chaque année de la rougeole. Près de 70% des enfants de moins d’un an sont vaccinés contre les 6 maladies infantiles (diphtérie, rougeole, coqueluche, poliomyélite, tuberculose et tétanos). Cependant, le vaccin contre la rougeole est efficace à 85% seulement lorsqu’il est administré à 9 mois, ce qui laisse ainsi environ 40% d’enfants par classe d’âge susceptibles de contracter la maladie. La campagne est organisée par le gouvernement du Bangladesh pour donner une deuxième chance à ces enfants menacés.

Pour vacciner les 33,5 millions d’enfants, 40 millions de doses de vaccin, 44 millions de seringues et 200 000 trousses de santé ont été fournies. A cela, il faut ajouter tout le matériel de réfrigération (dont 400 congélateurs) qui a été installé dans les districts et sous-districts du pays.

La campagne suppose également un important volet de communication et de mobilisation sociale, incluant notamment la participation des médias, la distribution de moyens de communication, le soutien de personnalités renommées, et le travail de proximité visant à convaincre toute la communauté en particulier les parents.

Soutenir nos actions