Burkina Faso: ce qu’il faut retenir

Publié le 22 octobre 2020

Au Burkina Faso, la situation est alarmante où les besoins des enfants du Burkina Faso demeurent immenses.

Que se passe-t-il au Burkina Faso ?

Le Burkina Faso vit actuellement une crise sans précédent. Le pays fait face à une recrudescence de la violence armée à laquelle s’ajoute la pandémie de COVID-19. Des dizaines de millions de déplacés internes, dont 60% d’enfants, fuient cette violence et les enfants déplacés et leurs familles sont contraintes d’être hébergés dans d’autres communautés. Ces communautés souffrent du manque d’infrastructures adéquates et des grandes disparités entres les zones rurales et urbaines.

 

Comment la situation affecte les enfants ?

Comme souvent, les femmes et les enfants sont les premières victimes des violences et, de façon globale, de cette crise. Au total, 2,9 millions de personnes - dont 1,7 million d’enfants - ont besoin d’une aide humanitaire d'urgence.
L’impact est dévastateur sur la survie, l’éducation, la protection et le bien-être des enfants. Vulnérables, les enfants sont ainsi privés d’éducation (avec la fermeture de 2 500 écoles affectant 350 000 enfants dont la moitié sont des filles), de soins adéquats (avec la fermeture d’hôpitaux) et sont victimes de plusieurs formes d’abus et de violences. Ils pâtissent également du manque d’accès à l’eau, l’hygiène et à l’assainissement.  
Les enfants et leurs familles sont exposés à l’exploitation et au recrutement par des groupes armées non étatiques.  Au moins 88% des enfants déplacés internes sont privés de leur certificat de naissance, 2% de ces enfants ont déclaré avoir connu un épisode de violence physique et 6% ont subi des violences sexuelles durant le déplacement. S’ajoute à cela la malnutrition chronique qui impacte la santé des enfants. Aujourd’hui près d'un enfant sur quatre est affecté par un retard de croissance.

Que fait UNICEF pour aider les enfants sur place ?

Sur place, UNICEF intensifie son action pour acheminer l’aide humanitaire aux plus vulnérables en termes d’accès aux soins de santé, à l’eau et à l’hygiène, de protection et soutien psychologique, d’accès à l’éducation d’urgence.

En termes de nutrition, près de 50 000 enfants de moins de cinq ans ont eu accès à des aliments thérapeutiques pour les maintenir en bonne santé.
UNICEF a mis en place des programmes d’éducation et d’apprentissage à distance notamment via la radio ce qui a permis à plus de 217 900 enfants de bénéficier d’un accès à l’éducation, malgré la fermeture des écoles dans certaines régions.
En termes de santé mentale, près de 218 000 enfants ont bénéficié de programmes de soutien psychosocial.
UNICEF a réalisé 200 points d’eau, plus de 6000 latrines et distribué 12 000 kit d’hygiène constitué essentiellement de récipients de stockage et de puisage de l’eau et de savon.

Faites à don à UNICEF pour soutenir ces enfants.