Campagne de distribution de nouvelles moustiquaires imprégnées

Publié le 21 août 2008 | Modifié le 31 mars 2016

Si après une longue période de sècheresse, l’arrivée de la saison des pluies (qui court de juin à juillet) est salvatrice pour les récoltes, elle crée aussi un terrain favorable aux moustiques porteurs du paludisme.

La malnutrition liée au manque de nourriture affaiblit le système immunitaire et rend les enfants très vulnérables face à l'agression du paludisme. La diarrhée et l'anémie sont elles aussi des facteurs aggravants.
Afin d'empêcher l'effet mortel de l'action combinée du paludisme et de la malnutrition, 140 000 moustiquaires imprégnées sont en cours de distribution dans les districts affectés par la sécheresse.
Depuis le début de la campagne, il n’y pas eu de flambée épidémique majeure, sans doute grâce aux 24 000 agents de santé, envoyés dans les villages éthiopiens pour offrir des soins préventifs aux communautés rurales et remplacer leur moustiquaire usagée.

Voici en images l'exemple de deux agents de santé, qui se sont rendus dans le district de Shebedino, au sud de l’Ethiopie, zone particulièrement exposée au paludisme, pour vérifier les moustiquaires, et former les habitants.

Média

Distribution de moustiquaires imprégnées

Soutenir nos actions