COVID-19 : les femmes enceintes et les bébés nés pendant la pandémie mis à rude épreuve

Publié le 06 mai 2020

Avec 116 millions de naissances attendues dans les 9 mois suivant la date à laquelle la COVID-19 a été qualifiée de pandémie, UNICEF appelle les gouvernements et les donateurs à maintenir les services vitaux pour les femmes enceintes et les nouveau-nés.

New York/Paris, le 7 mai 2020 - On estime que 116 millions de bébés vont naître dans l'ombre de la pandémie du COVID-19, a déclaré UNICEF aujourd'hui à l'approche de la fête des mères. Ces bébés devraient naître jusqu'à 40 semaines après que COVID-19 - qui met actuellement à rude épreuve les systèmes de santé et les chaînes d'approvisionnement médical dans le monde entier - a été reconnu comme une pandémie le 11 mars.

Les nouvelles mères et les nouveau-nés seront accueillis par de dures réalités, a déclaré UNICEF, notamment les mesures d'endiguement mondiales telles que le confinement et les couvre-feux, les centres de santé débordés par les efforts d'intervention, les pénuries de fournitures et d'équipements, et le manque d'accoucheuses qualifiées en nombre suffisant alors que les agents de santé, y compris les sages-femmes, sont redéployés pour traiter les patients de COVID-19.

« Des millions de mères dans le monde entier se sont lancées dans le voyage de la parentalité dans le monde tel qu'il était. Elles doivent maintenant se préparer à apporter une vie dans le monde tel qu'il est devenu - un monde où les futures mères ont peur de se rendre dans les centres de santé par crainte d'être infectées, ou de manquer les soins d'urgence, en raison de la tension qui règne dans les services de santé et de leur fermeture », a déclaré Henrietta Fore, directrice générale d'UNICEF. « Il est difficile d'imaginer à quel point la pandémie de coronavirus a repensé la maternité. »

À l'approche de la fête des mères, UNICEF avertit que les mesures de confinement du COVID-19 peuvent perturber des services de santé vitaux tels que les soins d'accouchement, mettant ainsi en grand danger des millions de femmes enceintes et leurs bébés.

Les pays où l'on prévoit le plus grand nombre de naissances dans les 9 mois suivant la déclaration de la pandémie sont l'Inde (20,1 millions), la Chine (13,5 millions), le Nigeria (6,4 millions), le Pakistan (5 millions) et l'Indonésie (4 millions). La plupart de ces pays avaient des taux de mortalité néonatale élevés avant même la pandémie et pourraient voir ces niveaux augmenter avec les conditions COVID-19.

Même les pays les plus riches sont touchés par cette crise

Aux États-Unis, le sixième pays le plus riche en termes de nombre de naissances attendues, plus de 3,3 millions de bébés devraient naître entre le 11 mars et le 16 décembre. À New York, les autorités se penchent sur des centres de naissance alternatifs car de nombreuses femmes enceintes craignent d'accoucher dans les hôpitaux.

UNICEF avertit que, bien que les données suggèrent que les femmes enceintes ne sont pas plus touchées par COVID-19 que les autres, les pays doivent s'assurer qu'elles ont toujours accès aux services prénataux, d'accouchement et postnataux. De même, les nouveau-nés malades ont besoin de services d'urgence car ils courent un risque élevé de mourir. Les nouvelles familles ont besoin d'un soutien pour commencer à allaiter, et pour obtenir des médicaments, des vaccins et une alimentation permettant de maintenir leur bébé en bonne santé.

De l'urgence de sauver des vies

Au nom des mères du monde entier, UNICEF lance un appel urgent aux gouvernements et aux prestataires de soins de santé pour qu'ils sauvent des vies dans les mois à venir :

  • en aidant les femmes enceintes à bénéficier de contrôles prénataux, de soins d'accouchement qualifiés, de services de soins postnataux et de soins liés au COVID-19, selon les besoins ;
  • en veillant à ce que les agents de santé reçoivent l'équipement de protection individuelle nécessaire et soient soumis à des tests et à des vaccinations prioritaires dès qu'un vaccin COVID-19 sera disponible, afin de pouvoir dispenser des soins de haute qualité à toutes les femmes enceintes et aux nouveau-nés pendant la pandémie ;
  • en garantissant que toutes les mesures de prévention et de contrôle de l'infection soient mis en place dans les établissements de santé pendant l'accouchement et immédiatement après ;
  • en permettant aux agents de santé d'atteindre les femmes enceintes et les nouvelles mères par des visites à domicile, en encourageant les femmes vivant dans des zones reculées à se rendre dans des foyers d'hébergement pré-accouchement et utiliser des stratégies de santé mobile pour les téléconsultations ;
  • en formant, en protégeant et équipant les agents de santé avec des kits d'accouchement propres, pour assister aux accouchements à domicile lorsque les établissements de santé sont fermés ;
  • en allouant des ressources aux services et aux fournitures nécessaires à la santé maternelle et infantile.

Bien que l'on ne sache pas encore si le virus est transmis d'une mère à son bébé pendant la grossesse et l'accouchement, UNICEF recommande à toutes les femmes enceintes de :

  • prendre des précautions pour se protéger contre l'exposition au virus, de se surveiller étroitement pour détecter les symptômes du COVID-19 et de demander conseil à l'établissement désigné le plus proche si elles ont des inquiétudes ou présentent des symptômes ;
  • prendre les mêmes précautions que les autres personnes pour éviter l'infection par le COVID -19 : pratiquer la distanciation physique, éviter les rassemblements physiques et utiliser les services de santé en ligne ;  
  • consulter rapidement un médecin s'ils vivent dans des zones touchées ou à risque et ont de la fièvre, de la toux ou des difficultés à respirer ;
  • continuer à allaiter leur bébé même si elles sont infectées ou soupçonnées de l'être, car le virus n'a pas été détecté dans les échantillons de lait maternel. Les mères atteintes du COVID-19 doivent porter un masque lorsqu'elles nourrissent leur bébé ; se laver les mains avant et après avoir touché le bébé ; et nettoyer et désinfecter régulièrement les surfaces ;
  • continuer à tenir le nouveau-né dans ses bras et à pratiquer le peau à peau ;
  • demander à leur sage-femme ou à leur médecin quel est l'endroit le plus sûr pour accoucher et mettre en place un plan de naissance pour réduire l'anxiété et s'assurer qu'elles arrivent à l'heure ;
  • continuer le soutien médical, y compris les vaccinations de routine, après la naissance du bébé.

Accoucher en toute sécurité

Même avant la pandémie du COVID-19, on estime que 2,8 millions de femmes enceintes et de nouveau-nés mouraient chaque année, soit un toutes les 11 secondes, la plupart de causes évitables. UNICEF demande que l'on investisse immédiatement dans une formation adéquate des agents de santé, qu'ils soient équipés des médicaments adéquats, afin de garantir que chaque mère et chaque nouveau-né soient soignés en toute sécurité, pour prévenir et traiter les complications pendant la grossesse, l'accouchement et la naissance.

« C'est une fête des mères particulièrement bouleversante, car de nombreuses familles ont été contraintes de se séparer pendant la pandémie de coronavirus », a déclaré Henrietta Fore. « Mais c'est aussi un moment d'unité, un moment de rassemblement de tous dans la solidarité. Nous pouvons contribuer à sauver des vies en nous assurant que chaque mère enceinte reçoive le soutien dont elle a besoin pour accoucher en toute sécurité dans les mois à venir. »

Télécharger des contenus multimedia ici
L'analyse est basée sur les données de World Population Prospects 2019 de la Division de la population des Nations unies. Une grossesse à terme dure en moyenne 9 mois complets, soit 39 à 40 semaines. Pour les besoins de cette estimation, le nombre de naissances pour une période de 40 semaines en 2020 a été calculé. La période de 40 semaines allant du 11 mars au 16 décembre est utilisée dans cette estimation basée sur l'évaluation de l'OMS du 11 mars selon laquelle COVID-19 peut être qualifié de pandémie.
Pour de nouvelles orientations sur le traitement des femmes enceintes et des nouveau-nés, consulter ici