Cyclone Pam au Vanuatu : situation d’urgence pour les enfants

Après une telle catastrophe dévastatrice, chaque jour qui passe est un défi logistique pour les équipes de l’UNICEF qui interviennent en ce moment même auprès des enfants et leurs familles. Pénurie des stocks alimentaires, distribution de matériels de secours, déploiement des humanitaires dans les zones les plus reculées… L’UNICEF est mobilisé pour relever ces défis, pendant que les populations s’attendent à une longue reconstruction.

Les stocks alimentaires s’amenuisent rapidement depuis le passage du cyclone Pam qui a dévasté l’archipel du Vanuatu dans le Pacifique Sud,  dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 mars. En plus d’avoir endommagé la plupart des maisons et des écoles, le cyclone a également détruit les récoltes et les plantations, sources alimentaires indispensables pour des milliers d’habitants du Vanuatu. Beaucoup d'enfants fouillent à travers les débris quelques fruits susceptibles d’être encore comestibles mais, malgré cette solution d’instinct de survie, dans quelques jours les stocks alimentaires seront épuisés…
 
Selon Megan Gayford, spécialiste de la nutrition d'urgence de l'UNICEF présente au Vanuatu, la situation pourrait devenir critique. « Le cyclone est parti mais le Vanuatu a potentiellement un problème important de nutrition à venir. L'ampleur des dommages subis par les stocks alimentaires est dévastatrice et la santé des enfants est une préoccupation majeure.
En ce moment, une priorité pour l'UNICEF est de s’assurer que les enfants et les jeunes mères vivent dans les meilleures conditions possibles,
explique Megan Gayford. Avec près de 82 000 enfants affectés par le cyclone, le défi est immense. »
 
Les enfants, les femmes enceintes et les jeunes mères sont les personnes les plus à risque face à la malnutrition. « L'UNICEF va intensifier ses actions en matière de nutrition et d’alimentation pour permettre aux jeunes mamans de continuer à allaiter leurs bébés. L’allaitement maternel est une des plus efficaces protections contre la malnutrition des nouveau-nés » précise Megan Gayford.
 
Les équipes de l’UNICEF sont passées à l’action pour prendre en charge les enfants souffrant de malnutrition en acheminant  une cargaison de produits nutritionnels thérapeutiques prêts à l’emploi. De plus, l'UNICEF distribue des comprimés de vitamine A pour renforcer leur système immunitaire, tout en déployant en ce moment même une campagne de vaccination d’urgence contre la rougeole pour faire face au risque épidémique.
 

 

Tout reconstruire à zéro


 
Les informations nous parviennent progressivement sur la situation des autres îles de la région. Les dégâts sont également très importants dans les îles Salomon, Tuvalu et Kiribati. Présente à Port-Vila, la capitale du Vanuatu, notre collègue Megan Gayford est inquiète. « Certains  villages ont subi d'énormes dégâts, notamment les cultures vivrières.  Il est certain que pour de nombreuses populations, il faudra tout reconstruire à zéro.
C’est une situation extrêmement difficile à vivre pour ces habitants. Vanuatu est très isolé et composé de 14 îles différentes. La population est dispersée sur une très vaste zone et il est difficile d'atteindre les communautés les plus vulnérables. Nous faisons notre maximum pour leur venir en aide.
»
 
Megan Gayford a passé une journée entière dans le principal hôpital de Port-Vila afin d’évaluer les besoins nécessaires des équipes médicales. Là aussi, les défis à venir sont colossaux : « L'hôpital est très occupé à traiter les blessés, la diarrhée et les infections. Toutefois l'hôpital est maintenant prêt à accueillir et prendre en charge les enfants qui sont gravement dénutris, ce qui est un grand soulagement. Bien que l’hôpital soit débordé par la gestion de crise, le personnel hospitalier accomplit un très bon travail dans des conditions difficiles. »
 
L’UNICEF met également en place des espaces amis des enfants pour leur permettre de continuer à avoir des activités d’apprentissage et récréatives. En plus de la fourniture de matériel scolaire et de jeu, l’UNICEF distribue aux enfants des kits d’hygiène et de santé, ainsi que de l’eau potable.
 
Les enfants du Vanuatu ont besoin de notre aide maintenant.
Aidez-nous à porter secours aux enfants dans les urgences.
 
Pour en savoir plus :
Interview d'Isabelle Austin, représentante adjointe de l’UNICEF Pacifique Sud, sur le site de Libération
Cyclone Pam au Vanuatu : l'un des pires de l'histoire du Pacifique, l'UNICEF sur place

 

 

 

En savoir plus

Évolution de la situation, en quelques chiffres :
Environ 82 000 enfants ont besoin d’une aide urgente
• 170 000 personnes affectées, soit la moitié de la population du Vanuatu
• 90 % des habitations de la capitale ont été endommagées ou détruites
 
La réponse d’urgence de l’UNICEF :
Les équipes de l’UNICEF sont déjà en train d’intervenir sur place au Vanuatu mais aussi dans les iles voisines comme Salomon, Tuvalu et Kiribati.
 
L’aide d’urgence apportée aux enfants comporte entre autres :
• Fourniture d’eau potable, de pastilles de purification d’eau, savon et autres matériels d’hygiène et assainissement
• Livraison de matériels médicaux et de soins
• Distribution de produits alimentaires et nutritionnels
• Protection des enfants, notamment les plus fragiles et traumatisés
• Soutien au rétablissement des services et infrastructures

Soutenir nos actions