« Des enfants sont morts »

Publié le 13 novembre 2009 | Modifié le 31 août 2015

Les combats qui touchaient déjà la province du nord du Yémen s’étendent maintenant à l’Arabie Saoudite. Les droits les plus essentiels des enfants sont bafoués. Sigrid Kaag, directrice du bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord de l’Unicef, pointe du doigt cette crise aux graves conséquences pour les civils.

« L’Unicef est très préoccupé par l’escalade du conflit du nord du Yémen, les combats se sont maintenant étendus à l’Arabie Saoudite. 240 villages y ont déjà été évacués et 50 écoles fermées, se désole Sigrid Kaag. Le nombre total de personnes déplacées par ce conflit depuis 2004 dépasse aujourd'hui les 175 000 contre 150 000 il y a quelques semaines. La plupart d’entre eux n’ont toujours pas accès à l’aide humanitaire de base et nombreux sont ceux qui ont dû subir plusieurs déplacements. »

« Le nombre de personnes déplacées dans le camp d’Al-Mazrak dans le gouvernorat de Hajjah a plus que doublé en quatre semaines, atteignant aujourd’hui 15 000 personnes. Et 28 000 personnes vivent en dehors de ce camp, poursuit Sigrid Kaag. Durant ces trois derniers mois, les enfants affectés par le conflit au nord du Yémen ont vu tous leurs droits les plus essentiels violés. Le manque d’accès à l’eau potable, à la nourriture, à l’hygiène met leur santé et leur bien-être en danger, menaçant leur survie. Une situation qui ne pourra qu’empirer avec l’arrivée de l’hiver.»

L’appel de l’Unicef

« Des enfants sont morts dans le camp d’Al-Mazrak : la malnutrition, un problème déjà chronique au Yémen, atteint des records alarmants, déplore Sigrid Kaag. Plus de 600 enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère et bénéficient aujourd’hui d’un traitement. »

« Etant donné les ressources disponibles dans la région, il n’est pas concevable que les enfants du Yémen meurent de malnutrition. Une action urgente et une aide renforcée sont indispensables, plaide la responsable du bureau de l’Unicef dans la région. L’Unicef appelle toutes les parties à s’assurer que les enfants sont protégés de la violence et qu’ils bénéficient de l’assistance dont ils ont besoin. L’Unicef renouvelle son appel pour un accès immédiat, sûr et sans entraves aux populations affectées et pour une ouverture de corridors humanitaires sécurisés pour fournir aux civils innocents tout le secours dont ils besoin d’urgence. »

Découvrez la situation au Yémen en cliquant ici.

Soutenir nos actions