L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Dans la province de Maidan Wardak, en Afghanistan, de jeunes filles ont terminé la première année de primaire au sein du centre d’apprentissage du village de Gulab Khail, soutenu par l’UNICEF.
Dans la province de Maidan Wardak, en Afghanistan, de jeunes filles ont terminé la première année de primaire au sein du centre d’apprentissage du village de Gulab Khail, soutenu par l’UNICEF. © UNICEF/UN0609157/Karimi

Education en Afghanistan : un droit pour TOUTES les filles !

Le 23 mars dernier, les autorités en Afghanistan ont pris la décision de retarder le retour des filles à l’école.  L’UNICEF rappelle que cela constitue une violation grave à l’encontre des droits de l’enfant et que l’éducation est un droit pour tous et non un privilège.

Il y a 20 ans, près d’un million d’enfants étaient scolarisés et la majorité d’entre eux étaient des garçons. Aujourd’hui, près de 10 millions d’enfants sont scolarisés, dont 40% de filles. Malgré les efforts menés et les progrès réalisés au cours des dernières décennies, la situation actuelle en Afghanistan se dégrade face à l’instabilité politique et économique ainsi que la pandémie de Covid-19.

L’accès à l’éducation est devenu un véritable défi, notamment pour des millions de collégiennes et de lycéennes. La décision des autorités de retarder le retour en classes des filles de la sixième à la terminale menace l’avenir de toute une génération d’adolescentes. Vulnérables, elles sont plus exposées au mariage et grossesse précoce et au travail.

Peter Power, le directeur général de l’UNICEF Irlande s’adresse à des filles qui fréquentent un centre d’apprentissage dans le village de Gulab Khail, dans la province de Maidan, en Afghanistan, le 12 mars 2022.
Peter Power, le directeur général de l’UNICEF Irlande s’adresse à des filles qui fréquentent un centre d’apprentissage dans le village de Gulab Khail, dans la province de Maidan, en Afghanistan, le 12 mars 2022. © UNICEF/UN0609172/Karimi

Tous les enfants ont le droit d’aller à l’école

« Comment ne pas faire tout ce qui est en notre pouvoir pour pouvoir réaliser les rêves des enfants d’aller à l’école ? » nous livre Sam Mort, responsable de la communication et du plaidoyer au bureau de l’UNICEF en Afghanistan.

A cet effet, l’UNICEF développe des alternatives pour lutter contre cette pratique. Nous soutenons un programme qui dispense des cours, basés sur le programme national, avec des professeurs et des enseignants entièrement pris en charge par nos équipes et nos partenaires.  A ce jour, ce programme est constitué de 5 300 classes et s’adresse à 140 000 enfants, dont la moitié est constituée de filles.

Nous nous devons de permettre à tous les enfants d’avoir accès à l’école pour permettre aux générations futures de contribuer à un avenir prospère.
Les autorités du pays doivent soutenir l’éducation des adolescentes et tenir leurs engagements concernant l’accès à l’éducation pour toutes les filles.