J7 Summit : des jeunes de l’UNICEF à la rencontre d’Angela Merkel

Publié le 05 mai 2015 | Modifié le 19 septembre 2017

Du 6 au 14 mai, six jeunes français seront à Berlin pour être les porte-paroles d’une jeunesse engagée lors de la rencontre du Junior 7 (J7 Summit), organisée conjointement par l’UNICEF et la présidence du G7.

Le J7 permet aux participants d’échanger sur des enjeux actuels avec des jeunes, âgés de 14 à 18 ans, venus des quatre coins du globe et les hauts représentants des principales puissances mondiales.

Partager des idées

Le J7 est organisé en amont du G7 qui se tiendra en juillet, pour préparer deux grandes conférences des Nations unies : le sommet de Paris sur le climat (COP 21) et le sommet sur l’Agenda du développement post-2015.
 

Ponctué de rendez-vous au sommet pour porter la voix des jeunes sur les grands défis du 21e siècle, la délégation française composée de six adolescents rencontrera Angela Merkel, le 11 mai, pour lui faire part de leurs recommandations et solutions concrètes sur plusieurs sujets, notamment sur la question du changement climatique.
 
Lors du Sommet, les participants du J7 auront l’opportunité de partager leurs idées et de travailler avec leurs homologues des pays membres du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni), de jeunes issus de l’Union Européenne et de pays en développement (Liberia, Sénégal, Ethiopie, Afrique du Sud). En amont du sommet, le site https://www.j7summit.org/ inclut un forum qui permet aux jeunes d’échanger ensemble pour faire connaissance et de commencer à débattre sur les thématiques.

6 jeunes sélectionnés

La délégation française est composée de jeunes aux personnalités uniques, mais complémentaires : tous ont une qualité qui fait d’eux des piliers de la « team ». Ainsi,
Marilyn Blameble (16 ans, Seine Saint Denis), Emmanuelle Charghinoff (16 ans, Haut de Seine) Joseph Gotte Avdjian (17 ans, Indre et Loire) et une équipe de trois dont Célia Chenin, Marie Bros et Alexandre Bolla (16 ans, Haute Garonne) feront entendre la voix de la jeunesse française.
 
Suite à un appel à participation, les jeunes de la délégation française ont été sélectionnés par un jury composé de représentants UNICEF et d’un étudiant UNICEF Campus, Loïc Silve, déjà parti en mission à 15 ans au Bénin. Plusieurs critères étaient déterminants pour pouvoir faire partie de l’aventure : la clarté de l’expression, la capacité d’analyse des sujets du G7, l’expression en anglais (la candidature était à déposer en anglais), les motivations de participation, les qualités humaines, la complémentarité du groupe.
 
« Avoir non seulement l’opportunité de partager leurs idées et de travailler avec leurs homologues des pays membres du G7 et de pays en développement mais aussi de s’adresser aux chefs d’Etat représentent une expérience inoubliable pour les jeunes participants », explique Carole Reminny, Responsable du service Plaidoyer – Jeunesse à l’UNICEF France.

Soutenir nos actions