Journée des droits des femmes : huit chiffres à retenir ce 8 mars

Publié le 03 mars 2020

La Journée des droits des femmes est l’occasion de faire le point sur l’évolution de la situation des jeunes filles au cours des 25 dernières années.

En 1995, les représentants de 189 pays étaient réunis en Chine pour discuter des droits des femmes dans le monde et c’est à cette occasion qu’a été adoptée la Déclaration de Beijing. 25 ans après, UNICEF, Plan International et ONU Femmes publient un rapport faisant état des évolutions au cours de cette période. En dépit de certaines tendances positives, qui démontrent que la vie d’une fille est meilleure aujourd’hui qu’il y a 25 ans, les progrès sont très inégaux et très variables d’une région du monde à l’autre.

Un plus grand nombre de filles va à l’école, mais beaucoup sont victimes de violences. Ce phénomène n’est pas seulement banalisé, il est largement accepté. Le rapport montre aussi que les perspectives sont mauvaises en ce qui concerne la nutrition, la santé, notamment la santé mentale, et que les filles demeurent en danger quand il est question d’infections sexuellement transmissibles comme le VIH.

Retrouvez ci-dessous huit chiffres-clés issus du rapport :

  1. Les filles nées aujourd’hui peuvent espérer vivre huit années de plus en moyenne que les filles nées en 1995.
  2. Dans le monde, le nombre de filles qui ne sont pas scolarisées a baissé de 79 millions : elles étaient 208 millions en 1998, on en compte 129 aujourd’hui.
  3. Le nombre de grossesses chez les adolescentes (de 15 à 19 ans) a diminué : il est passé de 60 pour 1000 entre 1995 et 2000 à 44 pour 1000 entre 2015 et 2020.
  4. Près de 25% des filles de 15 à 19 ans sont sans activité, sans formation et déscolarisées, alors que cela ne concerne que 10% des garçons du même âge, ce qui montre à quel point les adolescentes sont loin derrière dans l’accès à l’éducation et à la formation.
  5. En 2016, les filles et les femmes représentaient 70% des victimes de trafic humain. Au moins une fille sur 20 âgée de 15 à 19 ans – ce qui représente 13 millions de jeunes femmes – a été violée. Dans le monde, les filles de cet âge sont presque aussi nombreuses que les garçons à penser qu’il peut être légitime de frapper sa compagne.
  6. Depuis 1995, le nombre de jeunes femmes mariées dans leur enfance a baissé dans le monde de 25% à environ 20%, mais on estime qu’il y a toujours 12 millions de filles mariées chaque année et 4 millions risquent d’être excisées.
  7. Entre 1995 et 2016, la prévalence de l’obésité parmi les filles âgées de 15 à 19 ans a presque doublé, passant de 9% à 17%. Aujourd’hui, 155 millions de filles sont en surpoids, contre 75 millions en 1995.
  8. Dans le monde, le nombre de filles et d’adolescentes atteintes du VIH a augmenté de 31%, passant de 740 000 en 1995 à 970 000 aujourd’hui.

Soutenir nos actions