L’eau, indispensable pour la santé et l’hygiène des enfants

Publié le 04 mars 2013 | Modifié le 24 juin 2015

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau du 22 mars, l’UNICEF rappelle l’importance capitale de l’eau en matière d’hygiène et d’assainissement. 

Dans un contexte de forte croissance démographique mondiale, plus de 780 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l'eau potable. 2,5 milliards ne bénéficient pas d’une hygiène suffisante. Si cette tendance devait se poursuivre, ces chiffres resteraient à un niveau inacceptable en 2015, date butoir des Objectifs du millénaire pour le développement. Le but final, lui, est encore plus ambitieux : parvenir à une couverture universelle des besoins en termes d’hygiène et d’assainissement.

 

Des progrès impressionnants

 

L’espoir est pourtant de mise, tant les progrès réalisés par l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la santé portent leurs fruits : dans le monde, plus de deux milliards de personnes ont obtenu un accès à des points d’eau améliorés et 1,8 milliard à l’assainissement entre 1990 et 2010. Un bilan impressionnant, en particulier au vu des progrès des pays partis d’un très bas taux d’accès et confrontés à une forte croissance démographique. Par ailleurs, l’objectif visant à réduire de moitié le pourcentage de la population qui n’a pas un accès durable à un approvisionnement en eau potable entre 1990 et 2015 a été atteint dès 2010.

 

Les défis à venir

 

Bien sûr, le travail est bien loin d’être terminé : nombreux sont ceux qui n’ont toujours pas accès à l’eau potable. Et ils sont 1,2 milliard de personnes dans le monde à ne disposer d’aucune toilette ni de quelconque installation sanitaire, avec les risques de maladies qui découlent de ces conditions d’hygiène détériorées.

 

Parmi les points à améliorer, il faut poursuivre les efforts pour réduire les disparités entre zones urbaines et rurales et les inégalités liées à la pauvreté. Deux axes de travail dont on sait qu’ils auront des effets spectaculaires dans les pays d’Afrique subsaharienne et d’Océanie.

 

Plus globalement, les défis à venir sont nombreux. Sécurité sanitaire, fiabilité de l’approvisionnement en eau potable et pérennité des installations d’assainissement : dans ces domaines, l’essentiel reste à accomplir. 

La Nuit de l’eau pour le Togo

 

Organisée le 1er juin de 17h à minuit dans les piscines de France, la Nuit de l’eau a pour objectif de collecter des fonds au profit du programme WASH (eau, hygiène, assainissement) de l’UNICEF au Togo. Lors des cinq précédentes éditions, 675 000 euros ont pu être transférés au Togo. Et si nous nous mobilisions pour atteindre les 1 000 000 € de dons en 6 ans ?

 

Toute la nuit, les clubs de natation organiseront des animations festives, éducatives et solidaires (comme le Défi de l’eau) sur le thème de l’eau ouvertes à tous.

Cette année encore, Alain Bernard sera le parrain d'honneur de cette opération et se jettera à l’eau pour soutenir les enfants du Togo. Rejoignez-le !

 

-> La Nuit de l’eau sur Facebook

-> Les précédentes éditions 

Soutenir nos actions