L’UNICEF France en action contre la malnutrition !

Publié le 08 mai 2012 | Modifié le 31 mars 2016

Notre association se mobilise face aux diverses crises alimentaires et nutritionnelles. Grâce à ses donateurs (entreprises, particuliers, collectivités…), l’Unicef France contribue actuellement au financement de plusieurs programmes nutritionnels. De la Mauritanie au Yémen, en passant par le Sud-Soudan et plus largement par la région du Sahel, l’Unicef France a déjà procédé à plusieurs transferts de fonds. A ce jour, l’Unicef France a transféré vers ces pays un total de 2,1 millions d’euros, pour répondre aux besoins immédiats des femmes et des enfants affectés par l’urgence alimentaire et nutritionnelle.
 

Sud-Soudan

Dans un contexte de forte insécurité alimentaire, exacerbée par la reprise des affrontements avec le Soudan et des épisodes de conflits internes, le Sud-Soudan nouvellement indépendant a sombré dans une grave crise humanitaire. Aujourd’hui, les taux de prévalence de la malnutrition aiguë globale (malnutrition aiguë sévère et malnutrition aiguë modérée) dépassent le seuil d’urgence fixé à 15 % par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Dans certaines zones, la malnutrition aiguë touche plus de 20 % des enfants de moins de 5 ans.

 
La réponse de l’Unicef France : Face à ces chiffres alarmants, l’Unicef France a transféré 300 000 euros à destination du bureau Unicef du Sud-Soudan, afin de renforcer les programmes nutritionnels en cours.

Yémen

Depuis la crise politique de février 2011, les besoins humanitaires n’ont fait qu'augmenter. Les premières victimes de la situation sont les enfants, dans un pays où plus de la moitié d’entre eux souffrent de malnutrition chronique. Aujourd’hui, 19 % des moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë globale au Yémen (522 000 souffrent de malnutrition aiguë modérée et 232 000 de malnutrition aiguë sévère).

La réponse de l’Unicef France : À ce jour, l’Unicef France a déjà contribué au programme nutritionnel du bureau de terrain à hauteur de 250 000 euros, pour venir en aide aux enfants souffrant de malnutrition dans ce pays.

Sahel

Pauvreté et vulnérabilité de la population, accès insuffisants aux soins, à l’eau potable et aux infrastructures sanitaires, pluies trop faibles et mauvaises récoltes en 2011, impact des conflits ou de l’insécurité dans la région (Mali, Lybie, Nigeria) : ces multiples causes structurelles et conjoncturelles se combinent pour aboutir à une situation d’insécurité alimentaire grave affectant plus de 18 millions de personnes dans 8 pays de la région du Sahel.

Comme toujours dans ce genre de contexte, les enfants sont les plus fragiles. Plus de 15% d’entre eux souffrent de malnutrition aiguë globale au Tchad, plus de 12 % au Niger et plus de 10 % en Mauritanie ! Au total, dans la région, il va falloir prendre en charge en 2012 plus d'1 million d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère.

La réponse de l’Unicef France : Face à la crise alimentaire et nutritionnelle qui menace la région, l’Unicef France a transféré 500 000 euros pour le Nigeria, plus de 200 000 euros au Cameroun, 450 000 euros au Tchad, plus de 170 000 euros au Mali, 200 000 euros au Niger et 500 000 euros en Mauritanie, afin d’appuyer les programmes nutritionnels des bureaux de terrain.

Média

Infographie

Infographie

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions