L’UNICEF inquiet pour la sécurité de milliers d’enfants après le tsunami à Sulawesi

Publié le 02 octobre 2018 | Modifié le 05 octobre 2018

Quatre jours après le séisme qui a frappé l’île de Sulawesi et le tsunami dévastateur qui a balayé la ville de Palu, la situation de dizaines de milliers d’enfants reste extrêmement précaire pour les prochains jours, selon l’UNICEF.

Paris / Djakarta, 2 octobre 2018 – Les enfants à Palu, Donggala et d’autres sites affectés à Sulawesi ont besoin d’aide. Beaucoup ont perdu des proches, leur maison, leur quartier et toutes les choses familières de leur vie.

Environ 191 000 personnes ont besoin d’une assistance humanitaire dont 46 000 enfants. 1 234 personnes sont décédées, et plus de 632 sont blessées et 99 portées disparues. Plus de 60 000 personnes sont déplacées internes et environ 1,5 million sont potentiellement affectées. Il est probable que ces chiffres augmentent au fur et à mesure que les zones redeviennent accessibles et que le gouvernement mène des évaluations supplémentaires.

Les besoins les plus urgents

Sur la base des premières évaluations menées avec les partenaires sur le terrain, les besoins immédiats sont l’évacuation et la prise en charge des personnes blessées, les services médicaux et de santé et le triage, les services d’eau et d’assainissement, l’approvisionnement en nourriture et produits non-alimentaires ainsi que les abris d’urgence. Plus de 1 000 écoles pourraient être endommagées, ce qui impacterait environ 19% des élèves du centre de Sulawesi.

Selon l’expérience de l’UNICEF en Indonésie, les produits de première nécessité pour les enfants et les familles affectés sont la nourriture (repas préparés), l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement, et des kits de premiers secours, des médicaments et des produits d’hygiène féminines. De plus, il est nécessaire de mettre en place le plus rapidement possible des services pour l’identification des enfants séparés et non accompagnés, pour la prévention des séparations familiales, pour le soutien psychosocial et l’éducation, de façon à ramener les enfants dans la normalité.

L’UNICEF lance un appel de 5 millions de dollars pour couvrir les besoins dans les domaines de l’éducation, la santé, la nutrition, l’assainissement et la protection des enfants.

L’UNICEF France peut d’ores et déjà faire une contribution d’urgence de 250 000 euros pour soutenir les interventions déployées sur place grâce à la générosité des français et continue à collecter des dons sur son site internet : https://www.unicef.fr/tsunami
 

Soutenir nos actions