A la rencontre des chefs d’Etat

Publié le 05 juillet 2009 | Modifié le 22 juillet 2015

Ce ne sont encore que des adolescents mais ils veulent déjà prendre la parole sur la scène politique internationale. 56 jeunes de 14 à 17 ans participent du 4 au 10 juillet au «Junior 8» à Rome. Un sommet des jeunes organisé en parallèle de celui des chefs d’Etat, le G8.

Héloïse, Ombeline, Pauline et Nicolas se sont envolés pour l’Italie. Un objectif pour les quatre jeunes français qui prennent part à cette cinquième session du sommet «Junior 8» : contribuer à rédiger une déclaration qui sera entendue par les chefs d’Etat. Les quatre adolescents français sélectionnés vont se pencher sur plusieurs thèmes d’importance : VIH/sida, impact de la crise financière sur les droits de l'enfant, développement en Afrique mais aussi éducation.

Il leur faut d’abord échanger avec les jeunes représentants des autres pays avec qui ils prépareront la déclaration finale. Aux côtés des Français, en effet, 4 jeunes sélectionnés par concours dans chaque pays membre du G8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni et Russie) mais également une vingtaine d’adolescents arrivant de six pays émergents (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Égypte, Inde et Mexique). Un joyeux brassage culturel pour discuter de solutions à apporter à des problèmes mondiaux.

Après 5 jours de travail, le 9 juillet prochain, 14 de ces jeunes engagés auront la chance de rencontrer les chefs d’Etat réunis pour le G8. Une précieuse occasion d’exposer leurs idées aux dirigeants mais aussi leurs recommandations sur les défis mondiaux les plus urgents. Ils les interpelleront ainsi sur les engagements pris, notamment en faveur des enfants. Les 56 adolescents espèrent bien être entendus, notamment par Barack Obama et Nicolas Sarkozy.

Soutenir nos actions