Le manque de lavage des mains au savon expose des millions de personnes à un risque accru de COVID-19

Publié le 14 octobre 2020

Bien que le lavage des mains avec du savon soit essentiel dans la lutte contre les maladies infectieuses, y compris COVID-19, des millions de personnes dans le monde n'ont pas accès à un endroit où se laver les mains, a déclaré UNICEF à l'occasion de la Journée mondiale du lavage des mains.

New York/Paris, le 15 octobre 2020 -  « La pandémie a mis en évidence le rôle essentiel de l'hygiène des mains dans la prévention des maladies. Elle a également souligné un problème préexistant pour beaucoup : le lavage des mains au savon reste hors de portée de millions d'enfants là où ils naissent, vivent et apprennent », a déclaré Kelly Ann Naylor, directrice associée d'UNICEF pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène. « Il est inacceptable que les communautés les plus vulnérables soient incapables d'utiliser les méthodes les plus simples pour se protéger et protéger leurs proches. Nous devons prendre des mesures immédiates pour rendre le lavage des mains au savon accessible à tous, partout - maintenant et à l'avenir. »

Selon les dernières estimations

  • Seulement 3 personnes sur 5 dans le monde disposent d'installations de base pour se laver les mains.
  • 40 % de la population mondiale, soit 3 milliards de personnes, n'ont pas d'installation pour se laver les mains avec de l'eau et du savon à la maison.
  • Près des trois quarts des habitants des pays les moins développés ne disposent pas d'installations de base pour se laver les mains à la maison.
  • 43 % des écoles ne disposent pas d'installations pour se laver les mains avec de l'eau et du savon, ce qui touche 818 millions d'enfants en âge scolaire.
  • Dans les pays les moins développés, 7 écoles sur 10 n'ont pas d'endroit où les enfants peuvent se laver les mains avec de l'eau et du savon.
  • Dans les 60 pays identifiés comme présentant le plus grand risque de crises sanitaires et humanitaires dues au virus :
    • 2 personnes sur 3 – 1 milliard de personnes au total - n'ont pas d'endroit où se laver les mains avec de l'eau et du savon à la maison. Environ la moitié sont des enfants.
    • 3 enfants sur 4 ne disposaient pas d'un service de base pour se laver les mains à l'école au début de l'épidémie ; la moitié des enfants ne disposaient pas d'un service d'eau de base et plus de la moitié ne disposaient pas d'un service d'assainissement de base.
  • En Afrique subsaharienne, 63 % des habitants des zones urbaines, soit 258 millions de personnes, n'ont pas accès au lavage des mains. Quelque 47 % des Sud-Africains vivant en milieu urbain, soit 18 millions de personnes, n'ont pas accès à des installations de base pour se laver les mains à la maison, les citadins les plus riches ayant près de 12 fois plus de chances d'avoir accès à des installations pour se laver les mains.
  • En Asie centrale et du Sud, 22 % des habitants des zones urbaines, soit 153 millions de personnes, n'ont pas accès au lavage des mains. Près de 50 % des Bangladais vivant en milieu urbain, par exemple, soit 29 millions de personnes, et 20 % des Indiens vivant en milieu urbain, soit 91 millions de personnes, n'ont pas accès à des installations de base pour se laver les mains à la maison.
  • En Asie de l'Est, 28 % des Indonésiens urbains, soit 41 millions de personnes, et 15 % des Philippins urbains, soit 7 millions de personnes, n'ont pas accès à des installations de base pour se laver les mains à la maison.

UNICEF travaille dans le monde entier pour s'assurer que les enfants et les familles ont accès à des installations appropriées pour se laver les mains. En plus de promouvoir le lavage des mains dans plus de 130 pays, UNICEF et l'OMS ont lancé l'initiative Hand Hygiene for All afin de soutenir l'élaboration de feuilles de route nationales visant à accélérer et à soutenir les progrès pour faire de l'hygiène des mains un pilier des interventions de santé publique. Cela implique d'améliorer rapidement l'accès aux installations de lavage des mains, à l'eau, au savon et au désinfectant pour les mains dans tous les milieux, ainsi que de promouvoir des interventions visant à modifier les comportements afin d'optimiser les pratiques d'hygiène des mains. Rassemblant des partenaires internationaux, nationaux et locaux, l'initiative vise à garantir que des produits et services abordables soient disponibles et durables, en particulier dans les communautés vulnérables et défavorisées.

Accéder aux contenu multimedia : ici

Plus de détails sur les conseils de lavage des mains : ici

En savoir plus sur l'initiative Hand Hygiene for All : ici

Les données sur l'accès aux installations de lavage des mains proviennent des rapports du Programme commun de surveillance d'UNICEF et de l'OMS. Les données sur les décès diarrhéiques attribuables à l'initiative WASH sont basées sur l'évaluation par l'OMS de la charge de morbidité due à l'insuffisance de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène, ainsi que sur les dernières estimations de la mortalité infantile du Groupe interinstitutions des Nations unies pour l'estimation de la mortalité infantile.