Le piège de la guerre se referme sur les enfants

Publié le 01 avril 2007 | Modifié le 31 mars 2016

La crise du Darfour fait tâche d’huile. Des combats ont éclaté au Tchad et en Centrafrique et malgré les efforts de médiation, la situation des enfants se dégrade dans la zone à cheval sur les trois pays. L’Unicef France lance un appel d’urgence pour venir en aide aux enfants piégés par la guerre et envoie une première aide de 300 000 € pour les enfants de Centrafrique.

La crise du Darfour fait tâche d’huile. De violents combats ont éclaté en Centrafrique et au Tchad. L’Unicef France lance un appel d’urgence pour venir en aide aux enfants piégés par la guerre et envoie une première aide de 300 000 € en Centrafrique. Au nord de la Centrafrique où 85 000 enfants de moins de cinq ans sont sur les routes du déplacement, un enfant meurt toutes les 30 minutes d’une maladie évitable ou de malnutrition. Une aide d’urgence est vitale afin de très rapidement limiter l’impact des violences sur les populations civiles et d’assurer aux enfants et aux femmes l’accès aux services essentiels en terme de santé, de nutrition, d’eau et de protection. 3, 7 millions d’euros sont nécessaires de toute urgence.
Au Darfour et dans l’est du Tchad, les affrontements armés perdurent. Malgré un accès encore très difficile aux populations affectées par les violences, la présence humanitaire permet d’assurer une assistance vitale minimum aux populations locales, déplacées et réfugiées mais guère plus. Et les besoins restent immenses.
L’Unicef France lance un appel d’urgence en faveur des enfants piégés dans le triangle Tchad – Darfour – Centrafrique. Les fonds récoltés permettront de mettre en œuvre des programmes d’urgence au profit des enfants et des femmes vivant, déplacés ou réfugiés dans les régions suivantes : Est du Tchad, Nord-Est et Nord- Ouest de la Centrafrique, Nord et Sud du Darfour au Soudan.

Les populations civiles, premières victimes de la spirale de violence
Un véritable système de conflits interdépendants est aujourd’hui en marche dans la région. De nombreux groupes et entités armés s’y affrontent, se jouant régulièrement des frontières. Malgré des efforts régionaux et internationaux de médiation et plusieurs accords de paix, le triangle Tchad – Darfour – Centrafrique est devenu un piège pour les enfants.
Il nous faut agir rapidement car l’insécurité, la destruction des habitations, les déplacements limitent violemment l’accès des enfants et des femmes aux services sanitaires essentiels. Ils les exposent de surcroît à une très grande précarité, tant en terme de protection, que de niveau de vie.

Des déplacements massifs de population
Depuis 2003, le conflit au Darfour, province située à l’ouest du Soudan, a déjà fait plus de 200 000 morts. Les actes de violence massive commis contre les populations civiles (destruction de villages, pillages, meurtres, vols, viols, exploitation) ont forcé près 2,5 millions de personnes à fuir leurs maisons pour des camps de déplacés situés au Darfour et de réfugiés au Tchad, de l’autre côté de la frontière. 1,9 million d’enfants soudanais sont directement affectés par le conflit dans leur vie quotidienne.
A la fin 2005, le Tchad devient lui aussi un pays en conflit. Dans l’est du pays, aux frontières avec le Darfour et la Centrafrique, les affrontements armés inter-tchadiens et des incursions armées en provenance du Soudan ont obligé près de 120 000 personnes à se réfugier dans des camps ou dans d’autres communautés.
Depuis plus six mois, dans un effet d’entraînement, le nord-est et le nord-ouest de la Centrafrique sont également devenus le théâtre de combats dont les populations civiles sont devenues les otages. Dans les régions de Vakaga, de Haute-Kotto, d’Ouham et Ouham Pendé, des villages et leurs écoles ont été brûlés et pillés, des enfants ont été enrôlés par des entités armées et au moins 212 000 personnes ont fui leurs villes et leurs villages pour se réfugier dans les forêts. 70 000 Centrafricains ont déjà quitté les zones de combat pour des pays frontaliers, dont le Tchad.

Soutenir nos actions