L'éducation pour tous les enfants d'Haïti !

Publié le 06 janvier 2012 | Modifié le 04 janvier 2016

Le séisme du 12 janvier 2010 a laissé derrière lui des traumatismes encore très présents chez les enfants. Ce jour-là, en moins d’une minute, 4 000 écoles ont été détruites. Plus de 30 000 élèves et 1 400 enseignants sont morts. Dès les premières semaines qui ont suivi la catastrophe, l’Unicef a planifié un grand programme de reconstruction de 200 écoles à la fin 2011. Aujourd’hui, l’objectif est presque atteint, puisque 193 écoles ont de nouveau ouvert leurs portes !

 

 

 

Depuis le séisme, l’Unicef a fait de l’accès à l'éducation pour les enfants haïtiens une priorité. Non seulement pour les enfants qui étaient déjà scolarisés avant le 12 janvier 2010, mais aussi pour ceux qui n’étaient jamais allés à l'école. Parce que c’est d’abord à l’école que l’avenir se dessine…

Des avancées concrètes

Dans la zone touchée par le tremblement de terre, les enfants étaient accueillis dans 225 espaces temporaires d’éducation, au confort précaire et peu propices à une bonne scolarisation. L’Unicef en a donc transformé 193 en écoles primaires semi-permanentes, antisismiques, équipées de mobilier et dotées de fournitures scolaires. Plus de 80 000 enfants haïtiens y sont aujourd’hui scolarisés. En parallèle, 750 000 enfants et plus de 15 000 enseignants de 2 500 écoles ont reçu des fournitures scolaires, à l’occasion d’une campagne de retour à l’école en octobre dernier et de l’initiative du président Martelly pour une scolarisation gratuite. De plus, 500 enseignants d’écoles rurales publiques ont été formés à des méthodes pédagogiques pour les niveaux préscolaires.

L’école, une base de prévention contre le choléra

Immédiatement après l’épidémie de choléra en octobre 2010, l’Unicef et le Ministère de l’Éducation ont travaillé ensemble pour faire des écoles un lieu d’apprentissage des bonnes pratiques pour lutter contre cette maladie.  Près de 1,5 million d’enfants de 5 760 écoles ont reçu du matériel de promotion de l’hygiène, pour se protéger du choléra. Les 193 écoles construites par l'Unicef ont toutes été équipées de systèmes d’eau et d’assainissement. En 2012, l’Unicef prévoit de travailler en faveur de l’intégration de la prévention du choléra au sein même des programmes scolaires.

Préparer l'avenir... et la réponse aux urgences

Signe fort de sa mobilisation pour venir en aide sur le long terme aux enfants haïtiens, l’Unicef a joué un rôle clé dans la remise en route du ministère de l'Éducation. Depuis le séisme, l'Unicef a également noué des partenariats avec des organisations non-publiques, et est désormais un partenaire déterminant dans le secteur de l'éducation. Si au départ l’appui de l’Unicef ne visait que les zones affectées par le séisme, notre organisation a ensuite élargi son action aux régions plus reculées du pays. Enfin, pour se tenir prêt en cas de nouvelle catastrophe naturelle, 360 agents de tout le pays ont été formés à l’éducation en situation d’urgence et à la réduction des risques en cas de catastrophe.