Cox's Bazar : Les enfants réfugiés rohingyas exposés aux inondations et aux glissements de terrain

Publié le 09 juillet 2019

L'éducation de plus de 60 000 enfants dans des camps et des communautés d'accueil est perturbée par les dégâts causés aux centres d'apprentissage.

Paris/Cox' Bazar, Bangladesh/New York, le 9 juillet 2019 - Des milliers d’enfants et de familles vivant dans les camps de réfugiés rohingyas et dans les communautés d’accueil de Cox’s Bazar, dans le sud-est du Bangladesh, sont exposés aux inondations et aux glissements de terrain causés par les pluies abondantes des derniers jours. La situation est particulièrement préoccupante dans les camps où plus de 4 000 familles ont été touchées, dont beaucoup ont déjà été relocalisées dans des zones sûres.

« Les conditions dans les camps et les communautés d’accueil se détériorent rapidement en raison des conditions météorologiques brutales et ici, les besoins humanitaires ne feront que s’accroître au cours des prochains jours, avec plus de pluies encore à venir », a déclaré Alain Balandi, représentant par intérim d’UNICEF au Bangladesh. « De concert avec nos partenaires, nous avons accru la distribution des fournitures essentielles, y compris les tablettes de purification d’eau et de bâches, aux enfants et aux familles. »

Selon les rapports, un garçon de 7 ans s’est noyé à la suite de fortes pluies, et deux enfants ont été blessés. Les infrastructures vitales dont dépendent les enfants ont également été endommagées ou détruites. Jusqu’à présent, 5 centres d’apprentissage pour enfants soutenus par UNICEF ont été lourdement endommagés et plus de 750 ont l’ont été partiellement, interrompant ainsi les possibilités d’apprentissage pour plus de 60 000 enfants. Au moins 12 centres de protection de l’enfance ont été affectés et un terrain de jeu complètement submergé par de fortes précipitations.

Au moins 47 points et réseaux de distribution d’eau et plus de 600 latrines ont été touchés ou endommagés, ce qui augmente le risque de diarrhée aqueuse aiguë (DTA), à laquelle les enfants sont particulièrement vulnérables.

500 000 enfants rohingyas en danger

« Alors qu’il continue à pleuvoir, le risque de conditions insalubres se poursuit, et les personnes touchées, en particulier les enfants, sont affectées par des maladies d’origine hydrique », a déclaré Berta Travieso, représentant par intérim du bureau d’UNICEF à Cox’s Bazar. « Il est absolument essentiel de veiller à ce que les enfants et les familles aient accès à de l’eau potable et à des installations sanitaires pour les protéger. »

UNICEF et ses partenaires ont commencé à réparer tous les services touchés, y compris les installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement et les centres d’apprentissage, afin de perturber le moins possible l’éducation des enfants touchés. Des équipes médicales et nutritionnelles mobiles sont également prêtes à être déployées, pour surveiller la situation sanitaire des enfants et des mères dans les camps.
 
Plus de 500 000 enfants rohingyas ont besoin d’aide humanitaire à Cox’s Bazar. UNICEF a lancé un appel à 152,5 millions $US pour soutenir le travail de l’organisation en faveur des enfants réfugiés et des personnes touchées dans les communautés d’accueil en 2019. Le déficit de financement actuel est de 68,7 millions $US.

Soutenir nos actions