L'impact du changement climatique sur les enfants

Publié le 13 novembre 2015 | Modifié le 08 novembre 2017

Les enfants sont les plus concernés par les dérèglements climatiques.

Le changement climatique et la dégradation de l’environnement ont aujourd’hui un effet dévastateur : multiplication des catastrophes naturelles, crises nutritionnelles et sanitaires, migrations… Les enfants sont, du fait de leur vulnérabilité, les plus gravement impactés par ces dérèglements. D’autre part, l’enjeu environnemental représente le futur des jeunes générations : ce sont elles qui en subiront les conséquences. Ils sont donc les premiers concernés en matière d’enjeux climatiques.

Quelques chiffres :

  • 99% des décès attribués aux changements climatiques surviennent dans les pays en développement et les enfants représentent 80% de ces décès. Le changement climatique pourrait provoquer 250 000 décès supplémentaires chaque année chez les enfants d’ici à 2100.
  • Les événements climatiques sont responsables d’environ 75 % des catastrophes naturelles.
  • Le scénario de réchauffement de 2°C entraînera une baisse de 20 % de la disponibilité de l’eau dans de nombreuses régions. Cette baisse atteint 50 % dans le cas d’un scénario à 4°C. Selon la Banque Mondiale, la limitation du réchauffement à 2°C permettrait de réduire de 20 % la population mondiale exposée à la baisse de la disponibilité de l’eau
  • (Chaque minute, un enfant meurt du fait de la mauvaise qualité de l’eau et d’un manque d’accès aux structures sanitaires de base. La diarrhée est la deuxième cause de mortalité infantile, après la pneumonie.)

Les messages clés de l'UNICEF :

  • Les enfants sont les plus affectés par le changement climatique et par ses impacts secondaires.
  • Le changement climatique creuse les inégalités.
    Les enfants des pays en développement sont aussi ceux qui ont le moins accès à une énergie durable. La pollution de l’air par les ménages, par l’utilisation de carburants lourds dans des lieux de vie peu ventilés, contribue à la mort d’un demi-million d’enfant de moins de 5 ans chaque année. Voir ici l'action de l'UNICEF au Bangladesh pour réduire les pollutions en intérieur.
  • L’enjeu est le futur des enfants et des jeunes : leur voix doit être entendue.
    Les enfants et les jeunes adultes doivent être pleinement impliqués dans le dialogue sur les politiques nationales et globales et pris en compte dans les décisions. Les efforts et les investissements pour l’éducation sur le changement climatique doivent contribuer à responsabiliser les enfants comme partie prenante et acteurs du changement.

Des programmes innovants et durables sont soutenus par l’UNICEF et ses partenaires partout dans le monde. En voici quelques exemples :

  • Zambie Le programme « Unite4Climate » a formé plus de 1000 jeunes à être des Ambassadeurs pour le Climat.
    Voir leur site et le rapport de l'UNICEF (en anglais).
  • Burundi L’UNICEF alimente des milliers de familles en électricité au travers du projet Lumière. Le projet permet aux communautés d’acheter des générateurs à pédale et des lampes LED. Au Burundi seulement 3% de la population a accès l’énergie.
    Voir le rapport de l'UNICEF (en anglais).
  • Ouganda
    • Brûler les peaux de bananes pour fournir un chauffage et des fours d’intérieurs propres. Le projet ici.
    • Générer de l’énergie grâce à des latrines au biogaz dans les écoles. Le projet ici.
    • Fournir de l’eau propre grâce à des systèmes de tuyauterie à énergie solaire. Le projet ici.
  • Zimbabwe Impliquer les enfants dans l’élaboration d’une stratégie nationale pour faire face au changement climatique.
    Voir le rapport de l'UNICEF (en anglais).

Les médias en parlent :

Média

Faire face au changement climatique : la situation des Philippines

Des spécialistes pour répondre à vos questions

Si vous souhaitez réaliser une interview sur cette thématique avec l'un de nos porte-parole,
contactez-nous au +33 (0)1 44 39 77 70