L'UNICEF soutient les centres d'apprentissage pour les enfants birmans

Publié le 24 janvier 2006 | Modifié le 31 août 2015

Situé dans une plantation de caoutchouc, le centre accueille environ 40 enfants, âgés de 5 à 12 ans, et dont les parents travaillent dans les plantations proches. Birman, thaïlandais, anglais et mathématiques sont dispensés dans ces cours. Les immigrés birmans ont été fortement touchés par le raz-de-marée. Mais en raison de leur statut dans le pays, il est particulièrement compliqué de leur apporter l’aide dont ils ont besoin.  L’UNICEF soutient ce centre à travers la « Fondation pour les enfants », une Ong locale qui œuvre pour une éducation alternative et la défense des droits de l’enfant.

Dans les 6 provinces affectées par le tsunami, 5 000 personnes ont péri et 3 000 personnes sont toujours portées disparues. Les baraquements temporaires abritent toujours près de 3 000 personnes.

Les services de base, comprenant la santé, l’éducation,  l’eau et l’assainissement ont été réhabilités et les standards et normes améliorés.
Plus de 85% des enfants touchés par le tsunami, incluant les orphelins, sont retournés à l’école.

L’UNICEF a également soutenu la distribution de kits récréatifs, contenant des jeux et des équipements sportifs à plus de 100 000 enfants dans les écoles et les centres pour la petite enfance. Plus de 1 500 enseignants et travailleurs sociaux ont bénéficié du soutien de l’UNICEF pour les former au soutien psychologique et à l’identification des traumatismes des enfants.

Les actions de l’UNICEF pour l’eau et l’assainissement ont par ailleurs bénéficié à  près de 9 000 personnes (matériel de purification d’eau et constructions ou réhabilitations de latrines et systèmes de drainage).

Soutenir nos actions