[Présidentielle 2017] Proposition 8 : sanctuariser l’éducation et les écoles dans les conflits armés

Publié le 30 janvier 2017 | Modifié le 02 février 2017

Actuellement un enfant sur dix vit dans une zone touchée par un conflit. L’impact sur le développement émotionnel, social et physique des enfants exposés à ces traumatismes extrêmes est dramatique et bien souvent, irréversible.

Ces dernières années, les écoles ont fait l’objet d'attaques délibérées dans plusieurs crises et continuent d’être occupées, détruites, utilisées par des forces armées dans les zones de conflit, mettant la vie des enfants en danger et les privant de leur éducation. 4 enfants sur 10 ne sont pas scolarisés en Syrie, en Irak, au Yémen et en Libye.

La France, militairement engagée dans plusieurs zones de conflit, est membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies. A ce titre, elle doit résolument défendre et promouvoir la protection des enfants dans les conflits auprès de la communauté internationale. 

Il est essentiel que la France signe la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, qui engage les Etats à suivre des recommandations pour la protection totale des écoles et des universités. La France doit s’engager à défendre et promouvoir l’accès à l’éducation des enfants en zones de conflit, par des financements et des actions politiques.