Quand la radio vient en aide aux Népalais

Publié le 07 mai 2015 | Modifié le 08 avril 2016

Dans un pays dévasté où les voies de communication terrestres sont encore bloquées, la radio s’impose comme un média crucial pour relier les populations et les tenir informées. L’UNICEF a lancé au Népal une émission exceptionnelle sur la station de radio nationale permettant aux survivants du séisme d’accéder aux informations essentielles sur l’évolution de la situation humanitaire.

En cette période douloureuse que traversent les Népalais, transmettre l’information, donner des conseils et apporter un soutien moral est une aide très précieuse pour les victimes du tremblement de terre. Grâce à cette nouvelle émission radio lancée par l’UNICEF sur Radio Népal (90% de couverture du pays), les Népalais peuvent avoir accès à l’information y compris dans les zones les plus reculées.
 
Fort de ses 30 ans d’expérience en radio, Pramod Dahal est un professionnel de l’information, il anime Radio Népal. Tout au long de sa carrière, rien ne l’avait préparé à une telle émotion… « C’est la première fois que nous prenons une initiative aussi importante, explique le journaliste. Radio Népal se sent vraiment fière et nous sommes tous émus de pouvoir aider les Népalais avec nos moyens ».
 
L’émission radio qu’anime Pramod Dahal et ses collègues se nomme « Bhandai Sundai », qui signifie « Écouter et discuter » et donne aux auditeurs accès aux informations les plus réactualisées sur le suivi de l’aide humanitaire. Les auditeurs peuvent appeler la station radio pour participer en direct à l’émission en posant des questions ou en partageant leurs craintes et préoccupations par exemple.
 
L’émission est diffusée 4 fois par jour, avec des éditions spécifiques. La première édition du matin dure 30 minutes et traite de l’aide d’urgence et des secours après le séisme. Elle est suivie dans l'après-midi par une séance d’appels  téléphoniques de 55 minutes pour les enfants et les femmes victimes du traumatisme psychologique à la suite du tremblement de terre. Un psychologue répond à leurs questions.
La 3e édition en fin d’après-midi dure 20 minutes sous forme de session ludo-éducative pour les enfants, et la dernière de 45 minutes dans la soirée se concentre sur le soutien psychosocial pour les familles.

Des familles soutenues psychologiquement grâce au pouvoir de la radio


 
Min Raj Gyawali est l’un des premiers parents à avoir appelé Radio Népal pour faire part de ses préoccupations car sa fille est traumatisée par les images du séisme. « Pour la première fois, je me suis senti très soulagé à écouter une émission radio qui propose une véritable conversation avec ses auditeurs et qui aborde des sujets importants à un moment où des milliers de parents doivent aider leurs enfants » explique-t-il.
 
Représentant de l’UNICEF au Népal, Tomoo Hozumi souligne le pouvoir de proximité de la radio. « Avec cette émission exceptionnelle, nous tendons la main aux enfants, aux femmes et aux familles que nous ne pouvons pas encore atteindre en raison des accès limités dans leurs régions reculées. Cette initiative conjointe avec Radio Népal aidera à combler les inégalités et à aider ceux qui vivent dans les zones les plus touchées par le séisme en leur donnant des informations de secours et un soutien psychosocial. »
 
Les enfants du  Népal ont encore besoin de notre aide en ce moment.
Aidez-nous à porter secours aux enfants dans les urgences.
 

Nouveau sésime au Népal

Un nouveau séisme a secoué le Népal ce mardi 12 mai 2015.
Les équipes de l'UNICEF sont mobilisées et nous faisons suivre des infos sur la situation des enfants dès que possible.
 
Découvrez les premiers témoignages de nos collègues sur notre page Facebook.
Suivez notre fil Twitter pour connaître l'évolution de la situation.

Soutenir nos actions

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions