Rapport du CERC 2004 : les enfants pauvres en France

Publié le 09 mars 2004 | Modifié le 31 décembre 2015

 Pour la première fois en France, une description systématique et une analyse des facteurs conduisant les enfants à éprouver des situations de pauvreté sont présentées dans le quatrième rapport du Conseil de l’Emploi, des Revenus et de la Cohésion sociale [CERC] qui vient de paraître.

Le CERC a comparé la situation française à celle des pays de l’Union européenne et analysé les politiques poursuivies par certains d’entres eux. Il propose que soit mis en œuvre un programme national de lutte contre la pauvreté des enfants.

Les principaux traits qui ressortent de l’analyse :
Un million d’enfants de moins de 18 ans appartiennent à des familles dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté utilisé dans la statistique publique française. Avec ce seuil correspondant aux mesures habituelles en Europe, le chiffre s’élèverait à deux millions.

La pauvreté des enfants provient d’abord de l’insuffisance d’emploi de leurs parents. Aux difficultés propres que certains parents éprouvent à trouver des emplois, dans une période de chômage massif qui touche les peu qualifiés, s’ajoute la difficile conciliation entre vie professionnelle et responsabilités familiales.

La pauvreté des enfants concerne très fortement les familles issues de l'immigration (un enfant sur quatre appartient à une famille non ressortissants de l’Union européenne) et traduit notamment les difficultés d’intégration de ces familles dans la société française : ceci renforce la nécessité de la lutte contre les discriminations dans l’emploi, le logement, etc, qui pénalisent les parents et découragent leurs enfants.

La pauvreté des enfants est, enfin, liée à l’ensemble des transferts attachés à la présence d’un enfant. Ceux-ci, pris globalement, ne contribuent guère à faire progresser le revenu familial au-dessus du seuil de pauvreté. Une plus grande distribution par les transferts permettrait, à moyens budgétaires constants, de contribuer à la lutte contre la pauvreté des enfants.

Soutenir nos actions