Séisme au Népal : un mois après, la malnutrition constitue une menace grandissante pour les enfants

Publié le 26 mai 2015 | Modifié le 12 avril 2016

Un mois après le puissant tremblement de terre qui a frappé le Népal, près de 70 000 enfants âgés de moins de cinq ans ont besoin d’un aide alimentaire afin d’éviter une détérioration de leur état nutritionnel. Il faut agir vite pour leur santé.

Environ 15 000 enfants, dans 14 des districts les plus durement touchés, ont besoin urgemment d’aliments thérapeutiques, comme de la pâte prête à consommer à base d’arachides et riche en nutriments, qui constituent un traitement efficace contre la malnutrition. De plus, 55 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée ont besoin d’une aide alimentaire et de soins complémentaires.
 
« Avant le tremblement de terre, plus d’un enfant sur dix au Népal souffrait déjà de malnutrition aiguë, explique Tomoo Hozumi, le représentant de l’UNICEF au Népal. Près de quatre enfants sur dix avaient un retard de croissance en raison de la malnutrition chronique. À l’heure actuelle, nous avons peur que la situation ne se détériore encore davantage suite à cette catastrophe. Nous craignons que les séismes ne fassent reculer les progrès en matière de nutrition que le pays a effectués dans les dernières années.
Nous travaillons sans relâche avec nos partenaires afin de fournir une alimentation et des soins d’urgence, pour protéger la vie de ces enfants et pour améliorer leur résistance aux maladies, notamment aux maladies d’origine hydrique. Cela est particulièrement important avec la mousson qui arrive
. »

L’action de l’UNICEF pour protéger les enfants de la malnutrition

L’UNICEF travaille avec des partenaires nationaux et internationaux, ainsi qu’avec le gouvernement népalais, afin de proposer des solutions complètes en matière de nutrition qui comprennent entre autres :

  • La protection et la promotion de l’allaitement pour les enfants âgés de moins de deux ans
  • Fournir des suppléments de micronutriments essentiels à plus de 120 000 enfants et prodiguer des conseils aux mères et aux familles
  • Apporter un soutien aux communautés pour mieux dépister la malnutrition, ce qui permet d’identifier les enfants qui souffrent de malnutrition puis de les prendre en charge
  • Fournir des aliments thérapeutiques prêts à consommer afin de traiter plus de 3 000 enfants souffrant de malnutrition sévère aiguë
  • Travailler en collaboration avec Radio Népal et 111 stations de radios privées et locales afin de communiquer à 380 000 familles des renseignements essentiels à la survie en matière de nutrition des mères et des enfants
  • Lancer une campagne qui durera une semaine à la mi-juin, avant le début de la mousson, afin de mettre en œuvre six actions nutritionnelles essentielles, comprenant entre autres la distribution de suppléments de vitamine A et des traitements vermifuges, pour environ 350 000 enfants

Près de deux douzaines de districts ont été touchés par les séismes, laissant 1,7 million d’enfants avec un besoin urgent d’aide humanitaire, sans compter le risque à long terme des conséquences physiques et psychologiques engendrées par ces catastrophes.
 
« Nous observons déjà une augmentation des maux chroniques : des enfants souffrent d’infections respiratoires aiguës en raison de la poussière s’échappant des débris dans les villes et les villages, affirme Tomoo Hozumi. Des enfants devront vivre avec des handicaps à long terme résultant des blessures subies lors des tremblements de terre. D’autres souffriront de troubles d’anxiété. »

Un mois après, le bilan de la réponse d’urgence de l’UNICEF

Au cours du dernier mois, l’UNICEF a mis en œuvre une réponse substantielle à la crise, afin de venir en aide aux enfants qui en avaient urgemment besoin.
L’UNICEF a :

  • Distribué de l’eau potable à plus de 305 100 personnes, et a installé des sanitaires et des points d’eau pour se laver les mains à plus de 45 200 personnes
  • Mis en place des espaces d’accueil adaptés aux enfantsdans les communautés déplacées dont ont bénéficié 10 000 enfants
  • Pris en charge près de 9 000 enfants et plus de 2 000 parents en soutien psychosocial
  • Vacciné plus de 3 000 enfants âgés de 6 à 59 mois contre la rougeole et la rubéole dans le cadre d’une campagne continue dans les districts les plus durement touchés

« Beaucoup de travail a été accompli, mais il reste encore beaucoup à faire, tempère Tomoo Hozumi. La route de la reconstruction pour le Népal sera longue et difficile, mais l’UNICEF sera là, peu importe le temps que cela prendra pour venir en aide aux enfants et leur permettre d’avoir un avenir meilleur et prometteur. Nous avons besoin de tout le soutien dont nous pouvons bénéficier, car l’aide que nous apportons aura des retombées pour longtemps, et pour les générations à venir. »
 

En savoir plus : « Il n’y a pas un instant à perdre », l’appel du cœur de l’acteur Orlando Bloom

L’UNICEF en action !

L'UNICEF est présent sur place au Népal et apporte une aide d’urgence aux enfants et leurs familles.
 
Découvrez en images sur notre page Facebook les différentes interventions pour les enfants touchés par les séismes.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions

Soutenir nos actions