Séisme en Haïti : quel avenir pour l’éducation des enfants ?

Publié le 13 septembre 2021

Alors que la rentrée scolaire en Haïti approche à grand pas, l’éducation des enfants est grandement menacée. 100 000 élèves haïtiens sont affectés par le séisme qui a détruit et endommagé plus d’une centaine d’école. Beland, 11 ans, nous raconte. 

« Je pensais que le tremblement de terre sonnait la fin du monde. J’ai eu très peur. Avec ma mère, on a failli mourir », témoigne Beland. Cette expérience traumatisante hante l’esprit de cette jeune fille, ainsi que des milliers d’enfants suite au terrible séisme qui a secoué Haïti le 14 août 2021. Ce dernier a ravagé plus de 130 000 maisons et plus de 2 200 personnes sont mortes et 12 200 personnes ont été blessées.

 « Avant que la catastrophe n’ait lieu, je devais reprendre l’école en septembre mais cela n’est malheureusement plus possible ». En dépit de cette situation, la jeune fille garde l’espoir de pouvoir, bientôt, retrouver les bancs de l’école et un semblant de normalité.

Les conséquences du tremblement de terre ont exacerbé des problèmes de longue date. Selon nos estimations, au moins un tiers des écoles du sud d'Haïti ont été endommagées ou détruites. La moitié des enfants scolarisés risquent d'abandonner l'école.

La jeune fille Beland Laurent, 11 ans, se tient devant une école détruite dans la ville de Lazil, à l'est des Cayes, au sud d’Haïti.

L’éducation des enfants d’Haïti en péril

Au cours des deux dernières années, plus de 3 millions d'enfants n'ont pas pu aller à l'école pendant plusieurs mois, en raison de l’instabilité politique et les fermetures liées à la pandémie de Covid-19. Dans les zones touchées par le tremblement de terre, 287 infrastructures scolaires ont été détruites ou endommagées, affectant environ 100 000 garçons et filles, quelques semaines seulement avant la réouverture prochaine des écoles. Hors de l’école, les enfants, en particulier les filles, sont exposés à divers risques liés à la violence, aux abus et à l'exploitation sexuels, au trafic d'enfants et aux grossesses précoces.

En Haïti la terre a tremblé mais ne laissons pas vaciller l’éducation des enfants: faites un don à UNICEF France.