Séisme en Haïti : UNICEF a besoin de 122,2 millions de dollars US pour apporter une aide humanitaire à 1,6 million de personnes

Publié le 08 septembre 2021

L'appel de fonds d'urgence a presque triplé pour aider les personnes affectées par le tremblement de terre et la violence en Haïti.

Port au Prince/Paris, le 8 septembre 2021 - UNICEF a besoin d'urgence de 122,2 millions de dollars US pour répondre aux besoins humanitaires de 1,6 million de personnes dont 800 000 enfants en Haïti. Ce nouvel appel est près de trois fois supérieur au financement d'urgence initial demandé pour Haïti au début de l'année.

« Haïti est confronté à l'une des crises humanitaires les plus complexes de ces dernières années », a déclaré le représentant d'UNICEF en Haïti, Bruno Maes. « Avant le tremblement de terre, les enfants souffraient déjà de taux élevés de malnutrition, de déplacements causés par la violence liée aux gangs et des impacts secondaires de la COVID-19. Mais à l'heure actuelle, les besoins humanitaires des enfants haïtiens sont plus aigus que jamais, car des familles entières ont tout perdu, y compris les maisons, les écoles, l'accès à l'eau et les installations sanitaires. De nombreuses vies humaines dépendent de la quantité d'aide humanitaire que nous serons en mesure de fournir - et de sa rapidité.  »

Les effets du tremblement de terre exacerbe les vulnérabilités

Le 14 août 2021, un séisme de magnitude 7,2 a frappé les départements du Sud-Ouest, de la Grand'Anse et des Nippes, aggravé le 16 août par les fortes pluies de la dépression tropicale Grace. Plus de 2 200 personnes sont mortes, 12 200 personnes ont été blessées et 130 000 maisons ont été détruites, ce qui fait que des milliers de personnes ont un besoin urgent d'assistance. Ces catastrophes ont frappé Haïti alors que le pays était sous le choc de l'assassinat, le 7 juillet, du président Jovenel Moïse et d'une escalade de la violence des gangs qui a déplacé 19 000 personnes et affecté 1,5 million de personnes.

L'aperçu des besoins humanitaires publié en mars 2021 a estimé que 4,4 millions de personnes étaient en situation d'insécurité alimentaire, que 217 000 enfants souffraient de malnutrition aiguë globale et que 2,95 millions de personnes, dont 1,2 million d'enfants et 400 000 femmes enceintes et adolescentes, avaient besoin de soins de santé d'urgence. Les effets du récent tremblement de terre devraient encore exacerber ces vulnérabilités.

La priorité d'UNICEF est de répondre aux besoins urgents :

  • Les systèmes de santé des trois départements touchés par le tremblement de terre sont confrontés à des défis pour répondre aux besoins croissants en matière de santé, tout en maintenant l'accès aux services de santé et de nutrition vitaux, y compris les soins de santé maternelle et infantile.
  • Avec des milliers de personnes déplacées dormant à la belle étoile et des infrastructures d'eau et d'assainissement très endommagées, les populations vulnérables sont de plus en plus exposées aux risques de maladies d'origine hydrique et d'infections respiratoires aiguës, dont la COVID-19.
  • Au cours des deux dernières années, plus de 3 millions d'enfants n'ont pas pu aller à l'école pendant plusieurs mois, en raison des problèmes politiques et de sécurité, ainsi que des fermetures liées au COVID-19. Dans les zones touchées par le tremblement de terre, les évaluations préliminaires menées par le ministère de l'éducation indiquent que des centaines d'écoles ont été détruites ou fortement endommagées, affectant environ 100 000 enfants.

L'éducation, un défi pour des milliers d'enfants

« Lorsque les écoles ouvriront en septembre en Haïti, ce sera un grand défi pour des milliers d'enfants de reprendre leur éducation dans les régions touchées par le tremblement de terre. En collaboration avec le ministère de l'éducation, nos équipes sur le terrain travaillent contre la montre pour installer des espaces d'apprentissage temporaires. Les enfants et les enseignants ont besoin d'équipements, de matériel et de soutien psychosocial pour surmonter les expériences traumatisantes qu'ils ont vécues », a déclaré Bruno Maes.

Au début du tremblement de terre, UNICEF a livré des fournitures médicales essentielles aux principaux hôpitaux du sud pour atteindre 30 000 personnes en deux mois. UNICEF a également déjà fourni de l'eau potable et des articles d'hygiène et d'assainissement à plus de 108 000 femmes et enfants affectés.

En réponse au tremblement de terre, UNICEF demande un total de 122,2 millions de dollars US pour intensifier ses interventions d'urgence en Haïti cette année. Jusqu'à présent, moins de 32 % de ce financement nécessaire a été reçu.

Notes aux rédactions :
Aux côtés de ses partenaires et du gouvernement haïtien, UNICEF prévoit d'apporter une aide humanitaire aux communautés touchées par le récent tremblement de terre et à d'autres populations vulnérables dans le pays, notamment
 :

  • 114 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ou modérée traités et 62 000 soignants primaires recevant des conseils sur l'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants.
  • 251 000 enfants et femmes accédant à des soins de santé primaires dans des établissements soutenus par UNICEF, 35 000 enfants de moins d'un an vaccinés contre la rougeole, 37 000 femmes enceintes se rendant à au moins deux visites prénatales, et 3 000 agents de santé formés à la prévention et au contrôle des infections (IPC) et dotés d'équipements de protection individuelle (EPI).
  • 692 000 personnes ont accès à l'eau potable pour la boisson, la cuisine et l'hygiène personnelle et suivent des programmes de changement de comportement en matière de lavage des mains, 278 000 personnes utilisent des installations sanitaires adéquates et 690 000 personnes sont en mesure de faire face aux chocs grâce à des activités de préparation aux catastrophes.
  • 1,5 million de personnes ont accès à des canaux sûrs pour dénoncer l'exploitation et les abus sexuels, 58 000 enfants et soignants ont accès à des services de santé mentale et à un soutien psychosocial, 40 000 femmes, filles et garçons ont accès à des interventions d'atténuation des risques, de prévention ou de réponse à la violence sexiste, et 2 650 enfants non accompagnés et séparés ont été réunis avec leur famille ou ont bénéficié de services de prise en charge familiale.
  • 580 000 enfants accèdent à l'éducation formelle ou non formelle et reçoivent du matériel d'apprentissage individuel, et les ménages vulnérables touchés par le séisme, soit 100 000 enfants, reçoivent des transferts d'argent pour l'éducation.
  • 20 000 ménages ont bénéficié de transferts humanitaires en espèces et 95 % des cas suspects de choléra (y compris les cas de « diarrhée aiguë ») ont été identifiés et traités dans les 48 heures avec un ensemble complet de services d'eau, d'assainissement et d'hygiène.

Pour faire un don : ici

Télécharger la version révisée de l'Action humanitaire pour les enfants 2021 en anglais : ici