Soudan du Sud : Le manque de financement pour l'eau met en danger les enfants

Publié le 19 mars 2021

UNICEF demande des investissements plus importants pour le programme WASH dans les écoles.

Juba, Soudan du Sud/Paris, le 19 mars 2021 - Le financement des programmes essentiels d'eau, d'assainissement et d'hygiène (WASH) au Soudan du Sud a été réduit de moitié au cours des six dernières années, mettant en danger la santé et la vie des enfants, a déclaré UNICEF aujourd'hui. L'eau sale, le manque d'assainissement et d'hygiène sont les principaux responsables de la diarrhée aqueuse aiguë (DAA), qui est l'une des principales causes de mortalité infantile au Soudan du Sud.
 
En 2014, UNICEF Soudan du Sud a pu collecter 28,7 millions de dollars pour ses programmes WASH, ce qui laisse un déficit de financement de 30 %. En 2020, le déficit de financement était de 58 %, avec 16,3 millions de dollars reçus. Pendant des années, UNICEF a utilisé d'autres ressources pour fournir un niveau minimum de services WASH aux populations les plus vulnérables du Soudan du Sud et a répondu aux besoins humanitaires les plus immédiats, notamment les inondations qui ont touché plus d'un million de personnes en 2020. À moins que de nouveaux financements ne soient mis à disposition, UNICEF devra réduire ses activités WASH, ce qui sera ressenti par la population en général mais en particulier par les plus vulnérables dont les enfants.

« Lorsque vous refusez à quelqu'un son droit à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène, vous lui refusez également le droit à la santé, à la vie, à la protection et à la dignité », a déclaré Hamida Lasseko, représentante d'UNICEF au Soudan du Sud. « Les bases d'une vie saine et productive en tant qu'adulte sont posées dès le plus jeune âge. Chaque fois qu'un enfant tombe très malade à cause du manque de services WASH, les fondations s'étiolent et certains n'auront pas la chance de voir l'âge adulte. Cette situation n'est pas acceptable, car elle peut être évitée. »

L'accès à l'eau, une porte d'entrée pour scolariser les enfants

Seuls 36 % des ménages déclarent avoir accès à une source d'eau améliorée dont le trajet aller-retour est inférieur à 30 minutes, sans être confrontés à des problèmes de protection ; seuls 17 % des ménages déclarent posséder des latrines dans leur enceinte. Cela signifie qu'il reste beaucoup à faire pour réaliser le droit fondamental à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène.

Une stratégie importante pour UNICEF afin d'augmenter la couverture tout en ciblant les enfants, est de fournir des services WASH dans les écoles. Cela permet également aux communautés environnantes d'avoir accès aux puits de forage, ce qui rend les enfants et leurs familles plus sains. En outre, cela contribue à améliorer les résultats scolaires, car il est plus facile de se concentrer lorsqu'on est hydraté et en bonne santé, on passe plus de temps en classe plutôt que d'aller chercher de l'eau et les filles restent à l'école car elles peuvent gérer leurs menstruations grâce à l'accès aux latrines et à l'eau.

« Lorsque les enfants du Soudan du Sud survivent et réussissent à l'école, le Soudan du Sud en tant que pays se porte mieux », a déclaré Hamida Lasseko. « Nous obtenons des enfants en meilleure santé, plus intelligents et plus confiants et c'est important car le Soudan du Sud a besoin d'une génération d'enfants brillants qui peuvent continuer à développer le pays et à maintenir la paix. Compte tenu de tout cela, nous avons tous intérêt à ce que le programme WASH dans les écoles devienne une priorité. »

Au cours des cinq dernières années, UNICEF a créé 402 puits de forage et construit ou réhabilité 321 latrines dans des écoles du Soudan du Sud. Pourtant, seul un tiers des écoles du Soudan du Sud a accès à l'eau et la plupart des latrines existantes ne sont pas en état d'être utilisées. Davantage d'investissements doivent être réalisés afin d'augmenter la couverture pour un meilleur avenir commun.

UNICEF a lancé un appel de 45,5 millions de dollars pour le secteur WASH en 2021, et de 3,85 millions de dollars pour les interventions WASH dans les écoles.

Des contenus multimedia sont disponibles en téléchargement ici