Syrie : des enfants tués sous les bombes, d’autres fuient la violence

Publié le 16 octobre 2019

La violence des combats dans le nord-est de la Syrie provoque l’exode massif de la population. Des dizaines de milliers d’enfants et leur famille cherchent la sécurité tandis que l’on recense des attaques contre des centres de santé et une école.

Dans le nord-est de la Syrie, les affrontements entre les groupes armés ont connu une forte montée ces derniers jours. Les équipes d’UNICEF sur le terrain ont pu confirmer la mort d’au moins quatre enfants, tandis que neuf autres ont été blessés. Côté turc, nous avons été informés de la mort de sept autres enfants. Les bombardements ont notamment touché des établissements de santé et une école. Une station d’épuration, qui permettait d’alimenter en eau potable près de 400 000 personnes dans la région d’Hassaké, en Syrie, a été gravement endommagée.

Pour les familles qui vivent dans cette partie du pays, la situation est désespérée. On estime que près de 165 000 personnes – dont 80 000 enfants (chiffres mis à jour le 22 octobre) – ont dû fuir. Ces personnes déplacées par le conflit se retrouvent sur les routes et recherchent un abri, des proches ou des amis chez qui être en sécurité. Dans les abris collectifs, mis en place dans des écoles ou des bâtiments inachevés, les familles s’installent mais repartent quelques jours plus tard, en espérant trouver un endroit plus sûr.

UNICEF figure parmi les derniers acteurs présents pour accompagner les enfants coûte que coûte. À Kameshli, à la frontière entre la Syrie et la Turquie, nous avons stocké de quoi nourrir et soigner 45 000 enfants pendant un mois. De nouvelles livraisons sont prévues pour ravitailler cette région et nous espérons que les enfants disposeront de ce dont ils ont besoin. À Hassaké, nous avons distribué 95 000 litres d’eau et installé des réservoirs. Nous y avons aussi distribué des kits d’hygiène aux familles déplacées. Des équipes mobiles se rendent dans les abris pour effectuer des consultations, dépister d’éventuels cas de malnutrition et mener des campagnes de vaccination.

Aidez-nous à porter secours aux enfants dans le nord-est de la Syrie : faites un don à UNICEF.

Soutenir nos actions