Syrie : quand l’hiver arrive

Publié le 29 octobre 2012 | Modifié le 09 septembre 2015

En Syrie et dans les pays voisins, l’arrivée du froid inquiète. Avec son « Plan hiver », l’UNICEF est à pied d’œuvre pour aider les enfants syriens dans la région, tout en appelant à la nécessaire générosité du public.

Dans la nuit du 29 au 30 octobre, il a fait 8 degrés à Damas, en Syrie. En novembre, le mercure va flirter avec le zéro dans le camp de Za’atari, en Jordanie, où vivent aujourd’hui près de 30 000 réfugiés syriens, principalement des femmes et des enfants. Et pourtant, au même moment, l’UNICEF peine à rassembler les fonds nécessaires à la protection des enfants syriens et de leurs familles. Sur les 123 millions de dollars (95 millions d’euros au taux actuel) de l’appel de fonds de l’UNICEF pour la crise syrienne, il manque presque 72 % de la somme, soit encore 88 millions de dollars (68 millions d’euros) à collecter.

 

Sur place, cela n’empêche pas nos équipes de travailler d’arrache-pied. Après le défi des chaleurs de feu, place au combat contre le froid. Avec toujours en tête les missions de fonds de l’UNICEF dans la région : sauver, protéger et pourvoir à l’éducation des enfants victimes du conflit syrien. Le « Plan hiver » décidé par l’UNICEF cible ainsi 375 000 femmes et enfants via trois objectifs majeurs :

 

 

- Approvisionnement de kits de première nécessité (vêtements chaud, couvertures, matelas, kits d’hygiène, ustensiles de cuisine, bâches en plastique etc.), de kits de santé et de kits pour les nouveau-nés.

 

- Approvisionnement en médicaments essentiels (distribution aux équipes mobiles et aux centres de santé).

 

- Renforcement des environnements sûrs, protecteurs et adaptés aux conditions hivernales pour les activités d’éducation et de protection de l’enfance.

 

Ces opérations doivent être menées à grande échelle : on estime que 2,5 millions de personnes sont directement touchées par le conflit en Syrie et 1,2 million sont déplacées à l’intérieur du pays. Presque la moitié de ces victimes sont des enfants. En Jordanie, Liban, Irak et Turquie, près de 275 000 Syriens sont actuellement enregistrés par l’Agence des Nations unies pour les réfugiés. Ce chiffre n’inclut pas les dizaines de milliers de réfugiés syriens non enregistrés, ou les Irakiens et Palestiniens contraints de quitter la Syrie. Une chose est sûre : tous ont besoin de notre aide.

 

-> Don en ligne pour la Syrie

En savoir plus

En Syrie, au 25 octobre, l’UNICEF a amélioré les conditions d’hygiène de 107 000 personnes et permis l’accès à l’eau potable pour 6 000 personnes. 285 000 enfants ont été vaccinés, 32 000 ont bénéficié d’un appui psychosocial et 23 000 d’activités éducatives.

 

Au 25 octobre, 1,6 million d’euros ont été transférés directement par l’UNICEF France au bénéfice des enfants et des femmes affectés par la crise syrienne, dont 800 000 euros pour le seul « Plan hiver ».

 

Nos autres articles sur la Syrie

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions