L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
© Benjamin Decoin/UNICEF France

La présentatrice météo poursuit plus que jamais son engagement aux côtés de l’UNICEF. Elle revient aujourd’hui d’une mission sur le terrain à Madagascar, où elle est allée à la rencontre d’enfants vulnérables, menacés par les effets du changement climatique.

Paris, le 17 mai 2018 – Déjà engagée aux côtés de l’organisation en Belgique, Tatiana Silva a souhaité poursuivre ses activités au sein de l’UNICEF France, pour sensibiliser le public français aux effets liés au changement climatique et la menace qu’ils représentent pour les enfants. « Le changement climatique est une problématique mondiale. Pourtant peu de gens savent que 66 millions d’enfants, soit à peu près la France, sont touchés chaque année par les changements climatiques, à cause de la sécheresse, des inondations, des cyclones, des typhons, des ouragans à répétition, etc. C’est une problématique qu’il va falloir résoudre, trouver des solutions dans le changement de nos habitudes mais aussi dans la prévention. Et la prévention, c’est ce que fait l’UNICEF auprès de populations à risques, » explique-t-elle.

Un impact dévastateur

A Madagascar, c’est sur un rythme soutenu que Tatiana Silva a enchaîné les visites des programmes développés par l’UNICEF, dans différents domaines, tels que la santé, l’éducation l’accès à l’eau ou encore la protection des enfants. « Ce qui m’a le plus marquée, c’est la grande précarité à laquelle font face les familles au quotidien et l’impact vicieux des changements climatiques. C’est-à-dire que leur quotidien est déjà difficile mais ces familles fragilisées le sont encore plus, comme dernièrement à cause du cyclone Ava. Du jour au lendemain, elles doivent fuir…et ceux qui paient le plus lourd tribut, ce sont les enfants, » témoigne-t-elle.

“Ceux qui paient le plus lourd tribut, ce sont les enfants”

Un engagement qui fait sens

Tatiana se dit doublement concernée par la problématique du changement climatique, d’abord en tant que journaliste météo mais aussi parce qu’originaire des îles du Cap-Vert particulièrement menacées par la montée des eaux« M’engager avec l’UNICEF, c’était une évidence car ils travaillent sur le fait que le monde de demain sera construit par les enfants d’aujourd’hui et ils intègrent dans leurs programmes la problématique qui me tient à cœur, celle du changement climatique. Cela fait sens à mon métier, à mes valeurs et à mes idéaux. Charge à moi, de mettre en lumière leur travail, » soutient-elle.
 
« Entre visites d’écoles, centres de santé et villages complètement reculés, où des enfants vivent dans le plus grand dénuement, Tatiana s’est montrée très impliquée et attentive durant toute sa mission. Nous sommes très fiers de son combat à nos côtés pour interpeler le plus grand nombre sur les effets dévastateurs des changements climatiques sur les enfants vulnérables et nous sommes certains que son soutien nous sera précieux, » affirme Marie-Pierre Spinosi, chargée des relations extérieures à l’UNICEF France, qui l’a accompagnée durant sa mission.