L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
©Véronique de Viguerie/UNICEF

Tatiana Silva de retour d’une mission humanitaire en Irak

L’animatrice télé et journaliste météo, revient d’une semaine passée en Irak, où elle effectuait une mission, en tant qu’ambassadrice d’UNICEF.

Paris, le 10 juillet 2019 – « En Irak, UNICEF est l’une des trois seules organisations humanitaires sur place en permanence. On parle beaucoup de cette région pour la guerre et le terrorisme, mais très peu des populations et du travail des associations. Cela me tient vraiment à cœur de montrer le travail effectué par les équipes sur place. Mais, pour des raisons de sécurité évidente, ce type de mission est particulièrement difficile à organiser », explique Tatiana Silva. 

800 000 enfants déplacés

Avec cinq jours sur place et dans une chaleur accablante, le programme de la mission était intense et comprenait de nombreuses visites : celle d’un hôpital à Mossoul partiellement détruit par Daech, dont l’unité néonatale a été financée par UNICEF, celle d’une école réhabilitée, celle d’un camp de déplacés irakiens autour d’Erbil et celle d’un autre camp de réfugiés syriens aux portes d’Erbil. En Irak, plus de 6,7 millions de personnes, dont 3,3 millions d’enfants de moins de 18 ans, ont besoin de l’aide humanitaire. Bien que la violence armée ait diminué, 1,7 million de personnes, dont 800 000 enfants, restent déplacés. Plus de 30 % des enfants déplacés vivent dans des camps où la fourniture de services de base est essentielle pour réduire les risques de maladie et garantir l’accès à des installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement, à la vaccination, à l’éducation et à des espaces de protection.
 
Ambassadrice d’UNICEF depuis 5 ans, Tatiana Silva raconte : « Chacune de mes missions pour UNICEF ont été riches mais celle en Irak a été de loin la plus intense émotionnellement. J’ai été frappée et bouleversée par le niveau d’insécurité à Mossoul, la destruction massive de quartiers entiers, les conditions de survie des bébés prématurés, les camps et ses tentes, le traumatisme causé par la guerre sur ces enfants… Mais j’ai aussi été époustouflée par la force et le courage de ces femmes qui tiennent le coup pour leurs enfants et par l’insouciance et le rire retrouvés pour certains d’entre eux. Le travail sera encore long là-bas et sans nul doute qu’UNICEF aura contribué à l’essor de ces centaines de milliers d’enfants en quête de grandir. »

Aider les enfants, c’est changer le monde de demain

« Sur le terrain, Tatiana Silva aime les rencontres, échanger avec les familles, avoir des moments de complicité avec les enfants. Très investie dans son rôle d’ambassadrice, elle a à cœur de donner le meilleur d’elle-même pour défendre la cause des enfants. Elle dit « qu’aider les enfants, c’est changer le monde de demain » et en donnant de la visibilité aux actions d’UNICEF, elle nous aide à faire avancer les droits de l’enfant chaque jour un plus », témoigne Marie-Pierre Spinosi, chargée des relations extérieures à UNICEF France, qui l’accompagnait.