Un 20 novembre tourné vers la survie des enfants et la santé des mamans !

Publié le 16 novembre 2011 | Modifié le 20 octobre 2016

À l’occasion du 20 novembre, Journée internationale de promotion et de défense des droits de l’enfant, l’Unicef France remet les Objectifs du millénaire pour le développement sur le devant de la scène, avec un focus sur un combat clé de notre organisation : la survie de l’enfant et la réduction de la mortalité materno-infantile.

Pour une maman, donner naissance à un enfant dans des conditions viables est un droit. Pour un enfant, naître et grandir avec de bonnes chances de survivre est aussi un droit fondamental. Aujourd’hui, de nombreux pays sont sur la bonne voie pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement n°4 et 5 : réduire de deux tiers le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans et réduire de trois quarts le taux de mortalité maternelle, entre 1990 et 2015. Pour d’autres la route est encore longue et les progrès se font attendre.

C’est pourquoi, à l’occasion du 20 novembre, l’Unicef France se mobilise pour sensibiliser le public aux enjeux de la santé materno-infantile. Le nombre total de décès d’enfants de moins de 5 ans est passé de 12 millions à 7,6 millions entre 1990 et 2010. Grâce à des campagnes de vaccination soutenues, à la prévention de la malnutrition, mais aussi à la lutte contre le VIH-Sida et à une plus large systématisation de l’accompagnement des femmes, notamment avant, pendant et après l’accouchement, ces progrès ont été possibles.

Le droit à la santé, pour tous les enfants et toutes les mamans du monde !

Malgré ces avancées, 21 000 enfants de moins de 5 ans meurent encore chaque jour dans le monde (source 2010), en particulier en Afrique sub-saharienne où la mortalité infantile est 18 fois plus élevée que la moyenne des pays développés. C’est aussi dans ces régions que les femmes enceintes ont le moins accès à des établissements ou à des soins médicaux pour accoucher (de moins de 50 % d’entre elles à moins de 70 %). Or, des millions de décès pourraient être évités, si les moyens adéquats étaient renforcés.

Pour le 20 novembre, l’Unicef France reste mobilisé. Des actions sont mises en place par nos bénévoles, Jeunes ambassadeurs et villes amies des enfants autour des droits et de la survie de l’enfant et de la santé maternelle, mais aussi en soutien à la Corne de l’Afrique, où les enfants restent les premières victimes de la crise nutritionnelle.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions